À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Visons l'essentiel

Des excuses pour le Règlement 17 seraient bienvenues. Mais l'éditorialiste Pierre Jury a raison. Ne gaspillons pas nos appuis quand on devrait obtenir beaucoup plus: l'Ontario officiellement bilingue. Par une résolution de Queen's Park demandant cette reconnaissance au Parlement.

Elle pourrait être libellée ainsi: «Attendu que la province de l'Ontario a fait partie de la Nouvelle-France et que le français y était la langue officielle; attendu que la Constitution reconnaît au français le statut de langue officielle au Canada; attendu que l'Assemblée législative reconnaît l'apport du patrimoine culturel de la population francophone et désire le sauvegarder pour les générations à venir; et attendu que le gouvernement de l'Ontario souhaite corriger l'erreur historique commise en 1912 par la publication du Règlement 17 limitant l'usage du français dans la province; l'Assemblée législative de la province de l'Ontario décrète que l'Ontario est une province dont les deux langues officielles sont l'anglais et le français et demande au Sénat et à la Chambre des communes de ratifier cette résolution.»

Roland Madou, Ottawa

Je suis stupide

Selon les syndicats, les associations des médecins et les groupes sociaux, je suis stupide, car j'ai voté pour un gouvernement ingrat qui n'a pour but que de détruire la société québécoise.

À les écouter, Philippe Couillard et son gouvernement n'ont qu'un seul objectif, faire souffrir les Québécois. Le ministre de la Santé n'a qu'un seul objectif: faire souffrir les malades. Celui de l'Éducation se réjouit, selon eux, de l'échec des élèves.

Mais si ce gouvernement n'est pas bon, ils ne se présentent pas pour autant aux élections. Comme ils ont toutes les solutions, ils pourraient si bien gouverner le Québec et je me sentirais moins stupide d'avoir voté pour des incompétents.

Les élus sont-ils automatiquement infectés par les virus de l'incompétence, de l'ingratitude et de la méchanceté à leur assermentation? Vous qui connaissez tout, éclairez-moi.

Yves L. Durand, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer