À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

PPU et démocratie

Merci pour l'excellent éditorial «Un référendum, une bonne idée» (3 décembre) sur le projet des tours Brigil.

La déclaration par neuf associations de Gatineau est une demande de respect du Plan particulier d'urbanisme (PPU) plutôt qu'une demande de préservation du patrimoine. Nous demandons que soit respecté l'immense travail des urbanistes, des Gatinois, des promoteurs immobiliers et des commerçants qui ont travaillé à l'adoption du PPU. La population est-elle d'avis qu'il faille le jeter à la poubelle et recommencer la consultation?

Nous croyons que les élus doivent respecter les consultations et les règlements qui en découlent. Sinon, ils perdent confiance en leur Ville. Il y a un effort certain de changement de culture en urbanisme à Gatineau, nous espérons qu'il se poursuivra.

Christiane Thérien, Gatineau

Sans conviction

Incapable encore une fois de décider dans le projet de tours de Brigil au centre-ville; incapable d'agir dans le dossier de l'aréna Robert-Guertin; et j'en passe.

Dois-je comprendre que nous avons élu un conseil municipal inutile, sans âme, sans conviction? Dois-je comprendre que prendre une décision ne fait pas partie du mandat reçu de la population de Gatineau?

Ce conseil municipal ressemble plus à un groupe suivant une thérapie ayant comme thème «Comment gérer sans décider».

Jean-Clément Paris, Gatineau

Mégalomane ou visionnaire?

J'estime que les avantages du projet Brigil pour l'ensemble de la Ville de Gatineau, son image, ses finances, son développement et son avenir l'emportent sur les inconvénients: édifice-signature située en face d'un musée exceptionnel, attraction touristique, densité accrue du quartier du musée (donc moins d'étalement urbain), promesse de logements sociaux, emplois, taxes foncières récurrentes, normes écologiques respectées, etc.

Préserver le patrimoine, j'en suis. Encore faut-il y ait une réelle valeur patrimoniale.

Mégalomane, Gilles Desjardins? Et si Gatineau perdait son titre de ville-dortoir?

Jean Delisle, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer