À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Silence devant la CCN

Avec le projet de la Place des festivals, au parc Jacques-Cartier, la CCN semble encore une fois prendre trop le goût de s'ingérer dans les affaires de Gatineau et du Québec!

Il n'y a pas si longtemps, la rue Gamelin était fermée par la CCN sans la moindre intervention musclée de nos élus. Combien d'autres projets avant que la Ville de Gatineau reprenne ses affaires en mains?

C'est inacceptable d'être soumis à ce point aux moindres contorsions d'un organisme fédéral comme la CCN! Gênant, même!

M. Renaud, Gatineau

Simulacre de démocratie?

J'en ai ras le bol de voir comment on a perverti le noble mot de démocratie. Comme si mettre un X une fois tous les quatre ans, puis attendre en silence la prochaine élection pouvait être un ersatz d'implication populaire. Une réforme est nécessaire.

Le premier ministre ne devrait pas correspondre au chef du parti élu. Ce devrait être un candidat que les électeurs choisissent.

Le conseil des ministres devrait être représentatif, au prorata, des députés élus dans chaque parti important.

Les électeurs devraient être consultés sur les sujets très importants lorsque nécessaire; un mécanisme devrait être mis en place, avec les moyens électroniques d'aujourd'hui. Pour ce qui est de l'âge du vote, si on peut être tenu criminellement responsable à 16 ans, on devrait l'être pour voter. Cela devrait réduire le cynisme de la population envers le monde politique et encourager l'implication citoyenne.

Bonne chance pour la mise en application de ces réformes pour la prochaine élection! Je suis un éternel optimiste.

Philippe Roy, Gatineau

Et la création d'emplois?

Quand le Québec accorde une subvention au fabricant d'autobus scolaires Lion, il contribue à la création d'emplois à Saint-Jérôme et ailleurs au Québec. Quand on accorde une subvention de 8000$ à un consommateur pour qu'il achète un véhicule électrique, où crée-t-on des emplois?

Gaston Carmichael, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer