À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Allez voter!

On entend trop souvent dire: «Je ne vais pas voter, ça ne donne rien.» Pourtant, il y a des peuples qui aimeraient bien avoir le droit de vote plutôt que de subir les quatre volontés d'un dictateur. Quelqu'un qui ne vote pas perd le droit de se plaindre alors... S.V.P., allez voter!

Michel Massé, Gatineau

La ville-réseau

Les tours de Brigil fermeraient la dernière percée visuelle de l'Île-de-Hull sur la rivière des Outaouais. Pourtant la réinvention des villes ne passe plus aujourd'hui par des gratte-ciel isolés et la destruction de quartiers habités mais par l'insertion de circuits inventifs qui font voir la cité autrement: la High Line, une promenade aérienne verte à New York, la 606 à Chicago, la rive sud de la Tamise à Londres et dans un couloir de prés urbains installés sous les lignes de Hydro One à Scarborough. Le ruisseau de la Brasserie ceinture l'Île-de-Hull. Son circuit redéfini avec des points forts architecturaux et conviviaux (grande bibliothèque, places publiques) mettrait Gatineau au diapason des villes qui intègrent leurs quartiers dans une véritable écologie urbaine. Inventifs, les circuits urbains expriment aussi les nouvelles réalités transactionnelles privilégiées par les jeunes générations ancrées dans les réseaux sociaux. C'est bien le réseau et non la tour solitaire qui exprime le véritable avenir du centre-ville.

Marie-Jeanne Musiol, Gatineau

Pourquoi, cette tournée?

Pourquoi le maire de Gatineau aurait-il besoin de sonder les quartiers? Par véritable altruisme dédicacé ou bien par manque de confiance envers le conseiller local? S'il veut savoir ce qui préoccupe les citoyens, il n'a qu'à voir les commentaires sur les tours Brigil, sur Guertin, sur la bibliothèque centrale... tous des dossiers qu'il a abandonnés, refusé de commenter ou repris à lui seul. Les dossiers d'envergure sont en paralysie totale. Bien étrange qu'au moment où les conseillers Goneau et Tremblay dénoncent son leadership d'isoloir, il se donne le mandat d'aller sonder le terrain.

Claude Lefebvre, Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer