À vous la parole

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à 

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Vous voulez réagir à l'actualité? Écrivez à editorial@ledroit.com. Ne seront publiées que les lettres portant les nom, prénom, adresse et numéro de téléphone de l'auteur. Seuls le nom et le lieu de résidence apparaîtront.

Vote anticipé inefficace

Quelle organisation inefficace qu'Élections Canada! Mon épouse (avec un plâtre au pied) et moi avons dû attendre 75 minutes pour voter! On en a vu plusieurs abandonner et partir! Élections Canada ne doit pas nuire au vote mais le faciliter! Le système est lourd et lent avec trop d'étapes avec certains travailleurs qui lisent un roman pendant que d'autres sont débordés! Ou sont les gestionnaires d'Élections Canada? Et on se demande pourquoi les gens sont cyniques et ne participent plus. Élections Canada fait partie du problème.

Richard Prégent, Gatineau

Les dindons de la farce

En 2011, le vote des Québécois souhaitant «bloquer la route aux conservateurs» a propulsé le NPD au rang d'opposition officielle. On a expliqué qu'il finirait par vaincre en 2015. Il fallait d'ici là séduire l'électorat des autres provinces. Après avoir choisi un ancien ministre libéral comme chef, le NPD a entrepris de se rapprocher des valeurs du Canada anglais. À une semaine des élections, force est de constater que la pâte n'a pas levé. Le Canada anglais n'élira pas le NPD et lui préfère le Parti libéral pour remplacer les conservateurs. On dirait bien que les Québécois vont encore être les dindons de la farce.

Suzanne St-Pierre, Gatineau

Le cinéma Harper

Déjà en 2007, Marc Mayrand, le directeur général des élections, notait que la loi électorale permettait à un électeur de voter le visage couvert sans s'identifier. Il lui suffisait de déclarer sous serment qu'il avait le droit de voter. Il invitait donc le Parlement à réexaminer les règles relatives au déroulement du vote. Huit années plus tard, Stephen Harper, même majoritaire, n'a jamais fait voter une loi modifiant cette anomalie. Pourquoi alors tout ce cinéma maintenant autour de la cérémonie de citoyenneté qui touche pourtant beaucoup moins de gens? Incompétence ou hypocrisie électoraliste?

Roland Madou, Ottawa

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer