Triple obstacle devant Harper

Partager

Pierre Jury
Le Droit

Les politiciens fédéraux étaient de retour à la Chambre des communes, hier, afin d'amorcer la session d'hiver. Ils ont eu droit à une rare célébration dans les rues d'Ottawa, celle des peuples autochtones qui, dans la foulée du mouvement Idle no more, réclament de l'action du gouvernement fédéral.

Au moment de quitter pour la pause des Fêtes, en décembre, le gouvernement conservateur ne s'attendait pas à composer avec un tel dossier. Personne ne prévoyait l'ampleur que prendrait le mouvement de protestation Idle no more. Et preuve que les troupes de Stephen Harper comptent bien foncer tête baissée à poursuivre leurs stratégies politiques, ils ont rappelé qu'elles consacreraient les prochains mois à travailler sur les questions de développement économique et de loi et d'ordre.

Dans le dossier autochtone, M. Harper est confronté à un problème de trois ordres. Ce sont autant d'obstacles avec lesquels il devra composer.

D'abord, les autochtones ont généralement l'opinion publique de leur côté. Cela n'est pas vrai de façon uniforme à travers le pays, et plusieurs contribuables pestent contre le coût de l'aide financière aux Premières nations.

Mais les autochtones se gagnent le respect des Canadiens lorsqu'ils parlent des conditions de vie sur les réserves, des manoeuvres d'acculturation dont ils ont été la cible pendant 150 ans, sur les abus qu'ils ont subi dans les pensionnats, des dispositions surannées de la Loi canadienne sur les Indiens, etc. À ce titre, le témoignage conjoint de Michèle Audette et de Roméo Saganash à l'émission «Tout le monde en parle», dimanche, en est un exemple probant : tout de suite, l'opinion publique se range du côté des autochtones.

Stephen Harper ne peut que rêver d'une telle sympathie du public.

Deuxièmement, la crise autochtone n'a pas de solution facile, ni à court terme. Ce n'est pas une seule loi que l'on peut modifier, une subvention que l'on peut octroyer qui réglera l'ensemble des doléances variées des quelque 600 communautés des Premières nations aux quatre coins du pays.

Troisièmement, le mouvement autochtone, à l'image de son éparpillement sur le territoire, est profondément morcelé. Il y a bien un porte-parole désigné en Shawn Atleo, chef national de l'Assemblée des Premières nations, mais son leadership est contesté. Ce désaveu est partiellement ce qui a donné naissance au mouvement de protestation Idle no more. Il y a donc une relative absence d'un vis-à-vis pour M. Harper (ou plutôt le Gouverneur général du Canada car les autochtones insistent pour parler «de nation à nation», plutôt que de nation à gouvernement).

Ces trois phénomènes concertés rendent la vie difficile à Stephen Harper qui a, lui aussi, ses propres handicaps personnels à surmonter. Comme premier ministre, il a toujours réussi à imposer la volonté de son parti; ce n'est pas dans sa culture d'autorité et de pouvoir que de négocier. Les provinces, les partis d'opposition, les leaders ponctuels ont tous vus leurs appels à la négociation se buter à un mur de silence.

Face aux Premières nations, Stephen Harper n'a pas le choix de présenter un visage de compréhension, de conciliation, d'apaisement.

Les leaders d'Idle no more prennent M. Harper et les conservateurs de front en contestant le projet de loi 45 qui dilue les mesures de protection environnementale sur les cours d'eau du pays. La stratégie du premier ministre sera de contourner le problème en ignorant la frange radicale des autochtones en faveur «des partenaires positifs - lire accommodants - qui recherchent le progrès» : c'est ce qu'il a dit lors de la période des questions, hier.

Il y a deux semaines, Le Droit a utilisé, comme d'autres, l'expression «d'hiver indien» pour décrire le mécontentement des peuples autochtones. Si Stephen Harper ne réussit pas à désamorcer l'un des trois obstacles devant lui dans ce dossier, cet hiver pourrait... être chaud!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer