L'importance d'une bonne hygiène du sommeil

Geneviève et Sébastien passent de mauvaises nuits de sommeil ces jours-ci. Leur petite Mia, deux ans, a de nombreux éveils nocturnes au cours desquels elle réclame leur présence et leur réassurance. De plus, elle cherche souvent à étirer la routine du dodo, en quémandant plusieurs comptines, histoires, bisous et câlins. Lorsque cela se produit, ses parents alternent entre la prendre en pitié et céder à ses demandes, ou se fâcher et couper court la routine pour ensuite ignorer ses demandes. Ils se plaignent d'être fatigués, cernés, et de ne pas avoir beaucoup de temps pour eux en soirée, la routine de Mia se prolongeant parfois jusqu'à leur propre heure de coucher !

Par contre, dernièrement, Geneviève a fait observer à Sébastien qu'ils ne dormaient pas très bien, même avant l'arrivée de Mia dans leur vie. Leur matelas est très usé et inconfortable, ils ont tendance à prendre un ou deux cafés après le repas du soir, et parfois, ils amènent leurs ordinateurs portables dans le lit pour terminer des dossiers avant de dormir. Inquiets pour la santé physique et mentale des membres de leur famille, ils se demandent comment ils pourraient adopter une meilleure hygiène du sommeil.

La suite de cet article est disponible dans LeDroit du 17 octobre 2011 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer