La Vougeraie et d'autres vins à offrir

Propriété bourguignonne réputée, le Domaine de la Vougeraie a opté dès 1999... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Propriété bourguignonne réputée, le Domaine de la Vougeraie a opté dès 1999 pour la biodynamie.

Couvrant à l'heure actuelle une superficie de 43 hectares, réunissant pas moins de... 33 appellations, tout le vignoble est ainsi cultivé selon cette méthode de culture depuis 2007, soulignait au cours de sa visite récente au Québec son régisseur Pierre Vincent, qui en est aussi le vinificateur.

Méthode considérée comme ésotérique par certains, mais, reconnaît-on, qui « marche » et donne de bons résultats.

« C'est comme la culture biologique. Ça permet d'avoir des vignes en pleine santé. C'est l'essentiel », dit-il.

Car, comme le veut l'adage, c'est seulement avec de bons raisins qu'on peut faire de bons et grands vins.

Arrivé à la Vougeraie en 2006, en remplacement du Québécois Pascal Marchand, Pierre Vincent a modifié le style des vins. En gros, ils sont moins denses, moins concentrés, tout en s'affichant avec de très belles textures.

Une de ses règles : pour éviter d'extraire trop de tannins, il pige peu (c'est le pigeage, qui consiste à enfoncer dans le moût les matières solides qui s'agglomèrent à la surface de la cuve). 

Puis, si la rafle (la partie boisée des grappes) est mûre, il vinifie une partie des fruits en vendanges entières, avec la rafle et sans fouler le raisin. Cela donne, dit-il, davantage de complexité et de profondeur.

La SAQ a acheté 12 crus de la Vougeraie, tous du grand millésime 2012. J'en ai goûté neuf, en compagnie de Pierre Vincent. Seul bémol : il n'en reste déjà que très peu...

Cinq de ces vins (des rouges) m'ont semblé particulièrement remarquables. À savoir le Savigny-les-Beaune, d'une finesse qui n'est pas si commune dans cette appellation (70,50$, 12356725, 17/20) ; le Vougeot Clos du Prieuré, ample, complexe (102$, 12356776, 17,5/20), à Signature ; le Chambolle-Musigny, distingué, très serré, très long, et qui est un grand vin (113,25$, 12356813, 18/20) ; le Corton Clos du Roi, autre grand vin, dense, parfaitement harmonieux, d'une vigne de 75 ans (168$, 12356952, 18,2/20, à Signature) et, enfin, majestueux, le Charmes-Chambertin Mazoyères, compact, équilibré (219$, 12356961, 18,5/20, à Signature).

Tous ont un fruit très pur, et tiendront la route au moins sept ou huit ans, et 10 ou 15 ans pour les trois derniers.

L'oenologue Pierre Vincent a été nommé vinificateur de l'année 2014 par la revue Decanter

Bref, des vins à offrir ou à s'offrir, comme les autres ci-contre.

Médoc 2010 Château Patache d'Aux

25$ (11338226)

Vin toujours fiable, ce bordeaux rouge, goûté à l'aveugle, se montre égal à lui-même dans ce grand millésime. Le bouquet, d'assez bonne ampleur, très clairement bordelais, se présente avec des notes de fruits rouges, mais aussi de tabac. Un peu plus que moyennement corsé, fin, il a de beaux tannins bien enrobés. «Top vin de côtes de bordeaux?», ai-je noté. 60% Cabernet sauvignon, 30% Merlot, 7% Cabernet franc et 3% Petit Verdot, avec élevage en fûts. Très bon. 13,5% (216 caisses). Garde: 2014-2018.

17

Pouilly-Fumé 2012 La Moynerie Michel Reddeet Fils

26,90$ (962340)

Vin de Sauvignon blanc, de la Loire, non boisé, son caractère variétal fait montre, au nez, d'une retenue exemplaire. Bouquet distingué, donc, marqué par une légère note minérale, avec, en complément, une bouche tout aussi distinguée, toute en finesse, d'une très bonne persistance. Bref,  la grande élégance. Accompagnera notamment les huîtres avec succès. Excellent. 13% (78 caisses). Garde: 2014-2019?

18

Vacqueyras 2010 Cuvée Vincila Domaine Montvac

28$ (12268590)

Superbe vin rouge du sud de la vallée du Rhône, très bien coloré, il a de quoi faire la leçon à bon nombre de Châteauneufs-du-Pape... La couleur est soutenue, le bouquet large, généreux, complexe, relevé par des notes de cuir et de raisins secs, genre... gâteau aux fruits. La bouche suit, corsée, dense, avec des tannins serrés et les mêmes arômes qu'au nez. 60% Grenache et 40% Syrah, avec élevage en fûts et en cuves. Grand Vacqueyras. 14% (128 caisses). Garde: 2014-2020.

18

Vin de Pays des Bouches-du-Rhône 2011 Les Grands Carmes de Château Simone

51,75$ (11822430)

Vin blanc d'une couleur dorée, d'un domaine réputé d'Aix-en-Provence, son bouquet, harmonieux, aux notes peu appuyées d'abricot, avec aussi une nuance rappelant discrètement le miel, est irrésistible. Tendre en bouche, équilibré, d'un charme certain, son boisé, bien lié à l'ensemble, demeure en retrait. 80% Clairette, 10% Ugni blanc et 10% Viognier, ce vin étant vinifié et élevé en petits foudres de chêne. Magnifique. Accompagnera les poissons en sauce, les viandes blanches, les fromages. 13,5% (50caisses). Garde: 2014-2019?

18

Toscana 2012 IGT Promis Ca'Marcanda Gaja

48,75$  (746941)

Les vins rouges du Piémont d'Angelo Gaja coûtent une fortune... Celui-ci, de Toscane, est vendu à «très petit prix» si on se place du point de vue de Gaja. La couleur est soutenue, le bouquet, de bon volume, abonde en notes de fruits noirs genre bleuets et mûres. La bouche n'est pas en reste, bien en chair, aux saveurs également de fruits noirs, avec de l'éclat et des tannins bien enrobés. 55% Merlot, 35% Syrah et 10% Sangiovese, l'élevage étant fait en fûts neufs et de réemploi. Savoureux. 13,5% (112 caisses). Garde: 2014-2019.

17

La recommandation de la semaine

Bordeaux 2010 Merlot Christian Moueix

Les Moueix, propriétaires de nombreux et prestigieux domaines, à Pomerol et à Saint-Émilion,élaborent aussi, entre autres, ce bordeaux rouge, avec des fruits et un peu de moûts achetés aux quatre coins du Bordelais. Le résultat est étonnant, compte tenu du fait que ce vin, de Merlot seulement, et élevé quelques mois en foudres de chêne, a déjà cinq ans. Or, il tient la route, et très bien! Passablement coloré, son bouquet ne manque ni de nuances (thé noir, fruits rouges, etc.) ni de charme. Un peu plus que moyennement corsé, ses tannins sont aimables, avec encore là des arômes de thé, mais aussi de cuir, et une assez bonne persistance. Très réussi. 13,5% (2025 caisses). Garde: 2014-2015.

18,05$ (369405)

16,2

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer