Des coups de coeur signés Vintages

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Véronique Rivest
Le Droit

Dans les derniers arrivages de Vintages, on trouve quelques trésors.

Pieropan Soave Classico 2012 (Vintages 946848, 19,95$ ; 12%)

Un des meilleurs producteurs de Soave nous offre à nouveau un vin délicieux. Le cépage phare dans cette région est le garganega. Il peut, selon les sols et les choix du vigneron, donner des vins fins et ciselés, ou bien un peu plus ronds et fruités. Celui de Pieropan s'inscrit définitivement dans le premier style. Un nez très fin, délicat, minéral, ouvre le bal avec des arômes d'agrumes, de zestes, de poire et de melon. Sec et vif, d'une grande droiture en bouche, et très marqué par une minéralité caillouteuse. Seulement 12% d'alcool mais tellement de caractère! Et tout en finesse, en retenue. Un superbe vin pour la table où il brillera avec les poissons fins et les fruits de mer avec des accompagnements tels des jus aux agrumes, des herbes fraîches, des légumes verts, même une touche de crème.

***

Domaine Louis Moreau Chablis 2013 (Vintages 124305, 24,95$ ; 12,5%)

Un peu dans la même veine: fin, racé et minéral, avec un peu plus de gras - c'est le propre du chardonnay. Et ces arômes, typiques des bons vins de Chablis, qui rappellent les coquilles d'huîtres. Très bel équilibre en bouche entre le gras, le fruit mûr, la fraîcheur et la minéralité. Des notes salines en finale en font un compagnon de choix pour des huîtres fraîches, et pour tous plats de poissons ou de fruits de mer qui mettent en valeur leur caractère iodé, salin.

***

Dr Bürklin Wolf Riesling Estate Trocken Pfalz 2012 (Vintages 991315, 19,95$ ; 12,5%)

On élabore de plus en plus de rieslings secs en Allemagne. En voici un très bel exemple. Très aromatique, il exhale des parfums de pêche, de lime, d'agrumes et de fleurs blanches. D'une grande fraîcheur, il est hyper savoureux en bouche, complètement sec, et relevé de délicates notes épicées. Des saveurs de pêche, de pomme verte, de lime et de minéralité explosent en bouche. Un vin rempli d'énergie, avec une longue finale crescendo. Un très bon rapport qualité-prix!

***

Treana Marsanne Viognier Central Coast 2011 (Vintages 11247, 29,95$ ; SAQ 875096, 30,50$ ; 14,5%)

On change de registre ! Les trois premiers ont un caractère fin et délicat; celui-ci est puissant, mûr, épicé et ample. C'est un très bon exemple de cépages rhodaniens en Californie. Marsanne et viognier surtout, presque à parts égales ici, sont des cépages très aromatiques. Le nez est explosif: des tonnes de fruits très mûrs, pêches, abricots, beaucoup d'épices, des notes d'amande, de pâte d'amande et des notes vanillées délicates, un boisé bien intégré. La bouche est ronde, ample et caressante, avec une acidité souple, mais sans lourdeur. Le vin ne fait pas dans la dentelle, mais l'équilibre est réussi. Il permettra des accords intéressants avec une cuisine riche ou relevée, épicée ou fruitée. Pensez à un poulet au beurre à l'indienne, un homard à la crème au safran, un tajine de poulet aux abricots. Bonus: le vin se garde très bien et se développe pendant au moins 8 à 10 ans.

***

MacMurray Ranch Pinot Noir Russian River Valley 2012 (Vintages 48207, 24,95$ ; 13,5%)

Surprenante, cette maison qui fait partie du géant Gallo. Je me rappelle lors d'un voyage à Sonoma, d'avoir été impressionnée par la finesse de cette cuvée de pinot noir. À des lieues du caractère crémeux, vanillé, parfois douceâtre, qui ne me plaît tellement pas dans de nombreux pinots californiens. Des arômes de petits fruits rouges, d'herbes et de sous-bois donnent le ton. Frais et tonique en bouche, avec juste ce qu'il faut d'aspérités tanniques. Et seulement 13,5% d'alcool. Un pinot noir californien digeste, parfait pour un poulet rôti accompagné de légumes racines, ou un saumon avec risotto aux betteraves.

***

Château Mont-Redon Châteauneuf-du-Pape 2011 (Vintages 959627, 44,95$)

Un Châteauneuf-du-Pape tout ce qu'il y a de plus classique. Ou je devrais peut-être dire qui correspond à mes goûts ! Ces vins peuvent être très puissants, parfois trop à mon avis, encore plus lorsqu'ils sont tellement mûrs, qu'ils s'expriment sur des notes de fruits secs ou de liqueur (kirsch, liqueur de mûres). L'équilibre et la finesse sont à mon avis encore plus difficile à atteindre avec ce type de vin. Château Mont-Redon réussi très souvent cet équilibre précaire, et élabore des vins élégants. Tout à fait réussi dans ce millésime. Un fruit rouge bien mûr, des notes de prunes et de compote de cerise, des épices douces et des notes de garrigue. La bouche démontre toute la suavité du grenache, avec une superbe texture, mais sans tomber dans la lourdeur. Souple, rond et charmeur, tout en restant fin et élégant. De légers tanins sont eux aussi suaves ! D'une très bonne tenue, avec une longue finale qui égraine les saveurs. Rien n'est surfait, tout est à sa place. Un Châteauneuf-du-Pape comme je les aime, qui sera parfait à table avec une cuisine automnale réconfortante comme un gigot d'agneau aux herbes et aux olives ou des plats de gibier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer