Le Parc Oméga ou la recette du succès en pleine nature

  • Une petite balade en compagnie des animaux du Parc Oméga. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Une petite balade en compagnie des animaux du Parc Oméga.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 1 / 9
  • Un sympathique wapiti dit bonjour à la caméra. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Un sympathique wapiti dit bonjour à la caméra.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 2 / 9
  • Des animations saisonnières ont lieu tous les jours au Parc Oméga. On peut voir ici des visiteurs qui en apprennent davantage sur les caractéristiques des loups gris, bien connus aussi sous l'appellation de «loups des bois». (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Des animations saisonnières ont lieu tous les jours au Parc Oméga. On peut voir ici des visiteurs qui en apprennent davantage sur les caractéristiques des loups gris, bien connus aussi sous l'appellation de «loups des bois».

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 3 / 9
  • Survivant de l'ère glaciaire, le boeuf musqué mâle peut peser jusqu'à 315 kilogrammes; la femelle, plus petite, pèse environ 190 kilogrammes. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Survivant de l'ère glaciaire, le boeuf musqué mâle peut peser jusqu'à 315 kilogrammes; la femelle, plus petite, pèse environ 190 kilogrammes.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 4 / 9
  • Une bande de wapitis profite d'un moment de détente en mangeant un peu de foin. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Une bande de wapitis profite d'un moment de détente en mangeant un peu de foin.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 5 / 9
  • Une petite balade en compagnie des animaux du Parc Oméga. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Une petite balade en compagnie des animaux du Parc Oméga.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 6 / 9
  • Plus petit que le wapiti, le cerf rouge vient originalement d'Europe, mais a aussi élu domicile dans les grandes forêts tempérées de l'Amérique du Nord, de l'Asie et de l'Afrique du Nord. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Plus petit que le wapiti, le cerf rouge vient originalement d'Europe, mais a aussi élu domicile dans les grandes forêts tempérées de l'Amérique du Nord, de l'Asie et de l'Afrique du Nord.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 7 / 9
  • L'animatrice Audrey Pilon pose avec une buse à queue rousse, un oiseau de proie présent dans le parc. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    L'animatrice Audrey Pilon pose avec une buse à queue rousse, un oiseau de proie présent dans le parc.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 8 / 9
  • Ouverte au public depuis l'automne dernier, la cabane enchantée est une création fabriquée entièrement à la scie mécanique par l'artiste Michel Therrien. (Benoit Sabourin, LeDroit)

    Plein écran

    Ouverte au public depuis l'automne dernier, la cabane enchantée est une création fabriquée entièrement à la scie mécanique par l'artiste Michel Therrien.

    Benoit Sabourin, LeDroit

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Parc Oméga célèbre cette année son 25e anniversaire avec panache après avoir enregistré une fois de plus une hausse d'achalandage en 2015 pour atteindre le cap des 232 000 visiteurs.

«La croissance d'aujourd'hui, ce sont les investissements d'hier», lance sans détour Olivier Favre, pour expliquer le succès de son entreprise et la croissance constante de la clientèle.

Ils étaient 180 000 personnes à avoir franchit les portes du parc d'attractions en 2013. En 2014, le nombre de visiteurs se chiffrait à 204 000. Tout est dans le concept et le «renouveau», clame le propriétaire du vaste parc naturel de 2200 acres situé à Notre-Dame-de-Bonsecours, à un jet de pierre de Montebello.

En mai 2015, la direction de l'entreprise a annoncé plusieurs projets d'investissements de l'ordre de deux millions de dollars afin de répondre à la hausse de la clientèle. Certains des chantiers annoncées, dont la construction d'une salle communautaire, l'ajout de plusieurs unités d'hébergement rustique et le déménagement et l'amélioration de la zone d'animation, seront terminés à temps pour le début de la période estivale à venir.

Véritable produit quatre saisons depuis quelques années, le Parc Oméga offre un parcours en voiture balisé de 15 kilomètres qui permet d'apprécier près d'une trentaine de variétés d'animaux sauvages en liberté.

De plus, une cabane à sucre, une ferme d'antan, un poste de traite, un parcours dans les arbres, des aires de pique-nique et de jeux, des passerelles surplombant des loups et des ours et des sentiers thématiques en forêt sont également accessibles sur place.

«Dans le tourisme, il faut toujours réfléchir à ajouter quelque chose de nouveau et de vibrant. Et si tu veux que ça marche, tout doit être thématique et cohérent. C'est la clé», conclut Olivier Favre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer