Campagne de coeur à Montfort

Le président-directeur général de l'Hôpital Montfort, le Dr... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le président-directeur général de l'Hôpital Montfort, le Dr Bernard Leduc

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Hôpital Montfort lance une campagne de financement pour acquérir un tomodensitomètre, avec module cardiaque spécialisé, un équipement haut de gamme capable de capter des images du coeur en moins d'un quart de seconde.

À 2,5 millions de dollars pièce, cet équipement spécialisé n'est pas donné, mais il comporte des avantages indéniables, ont fait valoir les médecins et radiologistes de l'hôpital, jeudi matin, à l'occasion du premier petit-déjeuner du président de l'Hôpital Montfort.

L'événement a permis d'amasser plus de 210 000$, destinés à la campagne de financement Pour toi, mon coeur.

«L'acquisition de l'image prend à peu près un quart de seconde pour le coeur, qui est un organe qui bouge, alors c'est bien. La rapidité et la précision de l'image vont aussi être utilisées dans d'autres situations, le diagnostic de cancer, par exemple, ou d'autres diagnostics importants», a expliqué le pdg de l'hôpital, le Dr Bernard Leduc. Selon lui, ce sera le plus puissant équipement du genre dans la région d'Ottawa.

Ce tomodensitomètre, qui fonctionne à base de rayons X, servira notamment à préciser le diagnostic pour des patients qui n'ont peut-être pas des problèmes de coeur classiques. De façon générale, il sera possible de poser des diagnostics «de façon plus précoce», évitant ainsi le transfert de patients vers l'Institut de cardiologie, a précisé le Dr Leduc.

«C'est une technologie qui est non invasive, ultra rapide, ultra précise, qui permet vraiment de pouvoir rassurer des patients, de sauver des vies et d'éviter des investigations supplémentaires.»

Selon le chef du département d'imagerie diagnostique, le Dr André Olivier, il sera possible de voir en détail l'état des artères, ce qui évitera dans bien des cas de poser un cathéter. Cet équipement spécialisé permettra également, en une fraction de seconde, de faire 320 coupes d'image différentes du coeur, une amélioration considérable.

«Ça nous permet d'imaginer le coeur dans une série d'images, a précisé le Dr Olivier. On est capable dans un battement de coeur de prendre l'image du coeur entier.»

Le patient passera moins de temps sur la table et la dose de radiation sera réduite. Cet équipement servira d'abord à des fins cliniques, mais il n'est pas exclu qu'il serve également à la recherche, Montfort comptant parmi les 40 meilleurs instituts de recherche médicale au pays.

Ce nouvel équipement offrira également une souplesse au corps médical si l'équipement de résonance magnétique est brisé.

«On a une autre pièce d'équipement, donc il n'y a pas la panique de dire à l'urgence: "Non, il faut que tu envoies les patients a un autre hôpital..."», explique le Dr Olivier.

Si tout se passe bien, Montfort espère pouvoir regarder les premières images de ce tomodensitomètre à la fin de l'année ou au plus tard au début de 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer