Comme une odeur de Ribfest à Ottawa

  • 14 équipes sont présentes pour répondre à la demande. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    14 équipes sont présentes pour répondre à la demande.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 1 / 10
  • Près de 200 000 carnivores envahiront le centre-ville d'Ottawa d'ici dimanche. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Près de 200 000 carnivores envahiront le centre-ville d'Ottawa d'ici dimanche.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 2 / 10
  • L'organisation PETA (Pour une éthique dans le traitement des animaux) avait son propre grill. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    L'organisation PETA (Pour une éthique dans le traitement des animaux) avait son propre grill.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 3 / 10
  • Le grand rendez-vous des gourmands se déroule jusqu'à dimanche sur Sparks entre les rues Elgin et Lyon. (Simon Bigras, Collaboration Spéciale)

    Plein écran

    Le grand rendez-vous des gourmands se déroule jusqu'à dimanche sur Sparks entre les rues Elgin et Lyon.

    Simon Bigras, Collaboration Spéciale

  • 4 / 10
  • Les kiosques alimentaires sont ouverts de 11h à 22h, alors que le festival se termine dimanche à 18h. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Les kiosques alimentaires sont ouverts de 11h à 22h, alors que le festival se termine dimanche à 18h.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 5 / 10
  • Les entreprises en vedette proviennent autant du Canada que des États-Unis. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Les entreprises en vedette proviennent autant du Canada que des États-Unis.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 6 / 10
  • Les 14 concessions de côtelettes de porc et de poulet aux sauces variées se font la compétition. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Les 14 concessions de côtelettes de porc et de poulet aux sauces variées se font la compétition.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 7 / 10
  • Le Ribfest peut être une opportunité de sortie de couple. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Le Ribfest peut être une opportunité de sortie de couple.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 8 / 10
  • Les terrasses de la rue Sparks offrent la possibilité aux clients de manger leur plat avec l'achat d'un breuvage. (PATRICK WOODBURY, LeDroit)

    Plein écran

    Les terrasses de la rue Sparks offrent la possibilité aux clients de manger leur plat avec l'achat d'un breuvage.

    PATRICK WOODBURY, LeDroit

  • 9 / 10
  • Le Ribfest d'Ottawa se poursuit jusqu'à dimanche. (Simon Bigras, Collaboration Spéciale)

    Plein écran

    Le Ribfest d'Ottawa se poursuit jusqu'à dimanche.

    Simon Bigras, Collaboration Spéciale

  • 10 / 10

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une agréable odeur de fumée est perceptible à des centaines de mètres à la ronde en plein coeur d'Ottawa depuis mercredi. Et ça se poursuivra jusqu'à dimanche au timbre de 18h, alors que le 24Festival des côtes levées d'Ottawa (Ribfest) bat son plein, sur la rue Sparks, au grand bonheur des amateurs de bonne viande et de sauce aux multiples saveurs.

La longueur des files d'attente varie selon l'heure du jour ou selon la concession. Ils sont 14 maîtres de la côte levée - canadiens et américains - à se mettre en valeur cette année. Des kiosques sont étalés un peu partout entre les rues Elgin et Lyon. On retrouve aussi sur place de la salade de chou, des patates torsadées et plusieurs autres aliments destinés à satisfaire les papilles des plus gourmands. Tout ça avec en toile de fonds des spectacles offerts en pleine rue.

De Albuquerque au Nouveau-Mexique en passant notamment par Castleberry en Alabama et par London en Ontario notamment, chaque entreprise présente au Ribfest vise à obtenir le plus de votes pour la meilleure côte levée, le meilleur poulet et la meilleure sauce. Comme c'est le cas à tous les ans, les vendeurs ne se font pas prier pour afficher les honneurs qu'ils ont récolté à travers le temps. Certains exposent fièrement leur horde de trophées à quelques pas de leur grill. 

Le secret est dans la sauce

Sauce piquante, sauce sucrée, sauce tomatée: le type d'enduit demeure évidemment l'une des clés du succès pour arriver à livrer une bonne côte levée ou un morceau de poulet appréciable. Mais aux dires de plusieurs visiteurs croisés par LeDroit, la clé ne réside pas uniquement dans la marinade et le badigeonnage. 

«Le goût, la sauce, la viande. c'est un tout. C'est aussi la façon que c'est cuit», lance Martin, un Ottavien qui n'en est pas à sa première venue au Ribfest.

«J'ai perdu ma virginité il y a plusieurs années», lance l'homme en riant, à propos de sa passion pour le festival, lui qui venait d'engouffrer cinq variétés de côtelettes différentes au moment où nous l'avons rencontré.

L'événement ouvre ses portes de 11h à 22h aujourd'hui et de 11h à 18h demain. La Zone d'amélioration commerciale de la rue Sparks, qui organise l'activité, s'attend à avoir accueilli entre 175 000 et 200 000 personnes d'ici à la fin de cette 24e édition.

À noter qu'il en coûte en moyenne entre 23$ à 26$ pour se procurer une pleine portion de côtelettes auprès de l'une ou l'autre des concessions. Des serviettes en abondance sont disponibles sur le site, mais lécher ses doigts demeure encore un bon moyen de garder ses mains propres.

Un Ribfest à Orléans

Les amateurs de viande d'Orléans auront droit à leur propre festival des côtes levées au coeur de leur secteur, chaque année, dès cet automne. Du 16 au 18 septembre prochain, l'espace devant la place Peter D. Clark ainsi que la plaza gérée par Colonnade accueilleront un tout premier Ribfest semblable à celui qui fait saliver les fonctionnaires sur la rue Sparks, chaque midi, depuis mercredi. Les cuistots intéressés à faire goûter leurs créations culinaires sont invités à manifester leur intérêt au Orleans Ribfest.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer