Plus de 200 interventions des paramédics

Au total, 10 patients ont été transportés dans... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Au total, 10 patients ont été transportés dans un hôpital de la région, ayant été victimes d'agression sexuelle, de traumatisme lié à une chute, d'abus de consommation d'alcool ou d'intoxication.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les paramédics d'Ottawa ont été tenus en haleine pendant plusieurs heures, jeudi soir, au Bluesfest d'Ottawa, devant offrir des soins à quelques centaines de personnes.

À l'intérieur des limites du site principal sur les plaines LeBreton, le Service des paramédics d'Ottawa et une équipe spéciale de la Patrouille canadienne de ski sont venus en aide à plus de 200 personnes au cours de la soirée. La plupart ont été traitées par l'équipe médicale en place tout au long du festival.

À ces appels s'est ajoutée une dizaine d'interventions à l'extérieur du site où le brasse-camarade causé par un groupe d'individus qui souhaitaient faire tomber une clôture a semé l'émoi.

Au total, dix patients ont été transportés dans un hôpital de la région, ayant été victimes d'agression sexuelle, de traumatisme lié à une chute, d'abus de consommation d'alcool ou d'intoxication. Six de ces personnes étaient mineures et ont été transportées au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario.

En début de soirée, quatre paramédicssupplémentaires ont été appelés à entrer au travail pour offrir du renfort à leurs collègues qui se dirigeaient vers une soirée chargée.

Bagarres à l'extérieur

Les spectacles de la formation de hip-hop d'Atlanta, Migos, et du rappeur LiL Yachty ont attiré des milliers de jeunes jeudi soir au Bluesfest. Des individus qui n'ont pu entrer sur le site ont tenté de faire tomber des clôtures à l'arrière de la scène principale et du côté du Musée canadien de la guerre. 

Selon la police d'Ottawa, des bagarres ont éclaté. Vers 20 h, la sécurité du Bluesfest a fermé les accès au site.  

Des policiers d'Ottawa qui n'étaient pas en devoir dans le secteur ont été appelés en renfort sur les lieux pour épauler leurs collègues présents.

Un agent de sécurité a mentionné au Droit avoir reçu une bouteille sur la tête.

Plusieurs personnes qui étaient sur le site du festival ont qualifié de « chaos » la soirée de jeudi sur le réseau social.

Arrêté après une agression armée

Un homme de Gatineau a été victime d'une attaque-surprise dans le stationnement d'un commerce du Plateau, jeudi soir. Vers 22 h 50, à la sortie du dépanneur Couche-Tard situé au 20, boulevard du Plateau, alors qu'il s'apprêtait à embarquer dans son véhicule avec sa conjointe, un individu s'est faufilé derrière lui pour l'agresser avec une arme blanche.

Selon le Service de police de la Ville de Gatineau, la victime, un homme de 25 ans, a subi des blessures à l'abdomen, mais on ne craint pas pour sa vie. La femme qui l'accompagnait s'en tire indemne.

Le suspect, un homme de 18 ans, a quant à lui été intercepté quelques minutes plus tard par les policiers au volant de son véhicule. Il a été arrêté et transporté au poste de police pour subir un interrogatoire. Une femme se trouvait avec lui à bord de la voiture. Elle a été arrêtée, puis relâchée.

Le motif de cette attaque n'a pas été déterminé. Des accusations d'agression armée ont été déposées.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer