Des proches s'inquiétaient du «cuisinier de meth»

Du crystal meth.... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Du crystal meth.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des proches d'un « apprenti cuisinier » de drogues chimiques ont appelé la police d'Ottawa, cette fin de semaine, car ils s'inquiétaient pour sa santé et celle de ses voisins. Les produits potentiellement explosifs et dangereux ont été retirés pendant plusieurs jours, et les autorités n'ont fini de vider son appartement malodorant que tard, mardi.

La police d'Ottawa est venue en aide à Laurence Wheatcroft, un homme de 40 ans qui réside au 4e étage du 345, rue Clarence, au centre-ville.

« Peu avant 22 h, dimanche, des agents patrouilleurs du Service de police d'Ottawa (SPO) se rendirent dans un appartement afin de s'assurer du bien-être d'un résident, à la demande de la famille, a expliqué le SPO, mercredi matin. Un suivi auprès de la famille révéla des inquiétudes relevant du fait que (le suspect) avait déjà tenté de "cuisiner" de la méthamphétamine en cristaux, susceptible d'être à l'origine de l'odeur chimique. »

L'équipe des pompiers d'Ottawa spécialisée en intervention auprès de matière dangereuse a été appelée en renfort, confirmant plus tard que le contenu de l'appartement ne posait pas de risque d'explosion.

Mandat d'arrestation en main, les policiers ont démantelé le laboratoire clandestin, et envoyé des échantillons à Santé Canada, à des fins d'analyse, « Étant donné le mode de vie d'accumulation compulsive du locataire, le processus de débarras ne se termina que le mardi 28 février vers 23 h 30 », précise la police.

Il est maintenant accusé de chefs reliés aux drogues et à la possession illégale de produits chimiques servant à la production de substances inscrites au registre fédéral des drogues.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer