Un deuxième lieu de culte juif ciblé

Les messages haineux inscrits jeudi sur les murs... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Les messages haineux inscrits jeudi sur les murs de la synagogue Machzikei Hadas ont été rapidement effacés.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les gestes antisémites se multiplient à Ottawa, alors qu'un deuxième lieu de culte juif a été la cible de vandales, jeudi. L'affaire a soulevé de vives réactions, dont celle du premier ministre Justin Trudeau, du maire d'Ottawa Jim Watson, du chef de police d'Ottawa Charles Bordeleau, et d'autres leaders religieux d'Ottawa.

Une synagogue d'Ottawa a été ciblée par des vandales, qui ont peint des symboles nazis, marquant un autre incident antisémite dans la capitale fédérale. La police d'Ottawa a ouvert une enquête jeudi matin, après la découverte de deux croix gammées sur le terrain de la synagogue Machzikei Hadas, sise sur la promenade Virginia, dans le quartier Alta Vista. Des messages haineux ont aussi été peints à la canette sur un mur de briques.

En mission à l'extérieur du pays, le premier ministre Trudeau a offert sur son fil Twitter son soutien à la communauté juive ébranlée. « Je suis solidaire de vous. Notre gouvernement dénonce au plus haut point les récents actes antisémites. »

Le Dr Reuven Bulka, rabbin émérite de la synagogue Machzikei Hadas, s'est dit heureux de l'appui du premier ministre. 

Selon le Dr Bulka, dire que l'élection de Donald Trump à la présidence américaine est un élément déclencheur à cette série de crime haineux « est de la pure spéculation ».

Il ne serait pas surpris que le ou les auteurs de ces gestes soit le ou les mêmes qui ont peint une croix gammée sur la porte d'un autre rabbin, résident dans le Glebe, cette semaine. « Ça doit être une personne remplie de haine. »

La synagogue, située dans Alta Vista, est équipée de caméras de surveillance, mais celles-ci ont été peintes par les mêmes malfaiteurs pour empêcher d'être vus. « Les insultes sont écrites sur le mur, tout le monde voit cela, et c'est long de 20 pieds », décrit le rabbin Bulka, toujours sous le choc, jeudi après-midi.

Outre le premier ministre Trudeau, le maire Jim Watson a dénoncé ces graffitis. « Ces gestes lâches sont complètement inacceptables et n'ont pas leur place dans notre société. »

Le chef de la police d'Ottawa, Charles Bordeleau, a qualifié les événements de « très inquiétants », de « dégoûtants » et de « haineux ».

L'archevêque d'Ottawa, Monseigneur Terrence Prendergast, a transmis la solidarité de la communauté catholique à son homologue. « Ce genre d'acte haineux n'a pas sa place dans notre ville et notre pays où nous recherchons le respect de la dignité de chaque être humain créé à l'image et à la ressemblance de Dieu », a écrit le religieux aux représentants juifs de la capitale.

Le porte-parole de l'Association musulmane d'Ottawa, Ahmed Ibrahim, indique que ce vandalisme est « une attaque envers tous les résidents d'Ottawa ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer