Triste record à Ottawa

Le premier attentat du week-end a été perpétré... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le premier attentat du week-end a été perpétré dans la nuit de samedi à dimanche dans le très achalandé marché By, au centre-ville.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Ottawa a connu un nouveau week-end marqué par la violence, alors que deux fusillades ont éclaté dans les rues de la ville dimanche.

La capitale fédérale a d'ailleurs fracassé au cours de la fin de semaine son record d'attentats à l'arme à feu en une année en enregistrant ses 50e et 51e fusillades. 

La pire année jusqu'à présent était 2014, alors que 49 fusillades avaient eu lieu dans la capitale.

Le premier attentat du week-end a été perpétré dans la nuit de samedi à dimanche dans le très achalandé marché By, au centre-ville. Un homme de 27 ans a été atteint par des projectiles d'arme à feu en pleine rue, vers 3 h, près de l'intersection des rues George et Byward Market. 

La victime a été transportée à l'hôpital dans un état grave. Aucune arrestation n'a été effectuée dans ce dossier. L'homme, qui est connu de la police, refuse de collaborer avec les enquêteurs.

Quelques marchands rencontrés au marché By, en matinée, dimanche, ont indiqué que la police quittait les lieux de la fusillade à leur arrivée, vers 7 h. Un des commerçants a raconté que le marché est sécuritaire le jour, mais qu'il ne s'y aventurerait pas la nuit tombée.

Il s'agissait d'un nouvel épisode de violence dans le marché By. Le 14 août, un homme de 33 ans avait été abattu dans un bar de la rue Dalhousie. Au mois de juillet, six hommes avaient été blessés lors de deux agressions au couteau en pleine rue.

Le plus récent incident de la fin de semaine est survenu vers 18 h, dimanche, sur la rue Ohio, près de la rue Bank, dans le secteur Billings Bridge, dans le sud de la ville. 

De quatre à cinq coups de feu ont été tirés. La vitre d'un balcon d'un appartement d'un édifice à logements a été atteinte. 

Personne n'a été blessé, et la police n'avait aucun suspect en vue en soirée. 

La division des bandes de rue et des armes à feu de la police d'Ottawa mène des enquêtes dans les deux dossiers.

Ottawa a été le théâtre de 13 homicides en 2016, dont dix par balles. Deux hommes ont été assassinés le week-end dernier. Un des deux meurtres pourrait être lié aux gangs de rue.

Un trou force la fermeture de la rue Rideau

Ottawa a connu un nouveau week-end marqué par la... (Martin Roy, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Un périmètre de sécurité a une nouvelle fois été érigé devant le Centre Rideau, dimanche après-midi, après qu'un petit trou se soit formé dans la chaussée au même endroit où il y a eu un affaissement majeur de la rue Rideau au mois de juin dernier.

La rue a été fermée à la circulation entre la promenade Sussex et la rue Dalhousie, par mesure préventive, pour permettre aux employés des travaux publics d'effectuer les réparations nécessaires. Les commerces avoisinants n'ont pas été fermés.

Selon le conseiller municipal de Rideau-Vanier, Mathieu Fleury, ce « nid-de-poule » avait un diamètre d'environ 30 cm et une profondeur de 60 cm.

Ce secteur est en construction depuis plusieurs mois pour la ligne de train léger. Des travaux de scellement pourraient être à l'origine du cratère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer