«Nous sommes une ville sécuritaire»

Le maire d'Ottawa, Jim Watson... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La hausse du nombre de fusillade et de violence à Ottawa est inacceptable, selon le maire Jim Watson.

Quelques heures après la 49e fusillade de l'année à survenir sur le territoire de la ville, le maire dit comprendre l'inquiétude des citoyens, mais assure qu'Ottawa est un endroit sécuritaire.

« Nous sommes une ville sécuritaire, mais quand je vois des événements comme ça, je suis fâché, a-t-il souligné. J'ai parlé avec le chef de police, Charles Bordeleau, ce matin (lundi) et je lui donne toute ma confiance à lui et aux membres du service de police pour trouver les personnes responsables de cette violence dans les quartiers. »

Vingt-cinq nouveaux agents ont été ajoutés au Service de police d'Ottawa (SPO), cette année, et 25 autres doivent être embauchés en 2017. Il s'agit d'un nombre suffisant, selon le maire, qui répond aux demandes de la police.

Les citoyens doivent participer au programme de surveillance de quartier afin de prévenir le crime et alerter la police lorsqu'ils sont témoins d'activités suspectes, a rappelé M. Watson.

Encore des coups de feu

D'autres coups de feu ont été entendus dans les rues d'Ottawa. Les policiers de la capitale ont été appelés vers 1 h 20, dans la nuit de dimanche à lundi. L'incident s'est produit dans le pâté de maisons des 2800 de la promenade Cedarwood. L'escouade canine et les agents réguliers ont découvert une arme de poing avec munitions. Des douilles ont été retrouvées, et des trous de balle ont été observés dans le pâté de maisons des 200, croissant Colbert. Personne n'a été arrêté.

LeDroit

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer