Week-end sanglant à Ottawa

Les deux assassinats de la fin de semaine... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les deux assassinats de la fin de semaine font grimper à 47 le nombre d'actes de violence impliquant des armes à feu cette année à Ottawa.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Ottawa a connu un autre week-end marqué par le crime, alors que deux hommes de 26 ans et 40 ans sont morts par balles lors d'attentats séparés, samedi et dimanche, dans l'ouest de la ville.

Il s'agissait des 12e et 13e meurtres à survenir sur le territoire de la capitale fédérale en 2016, portant le nombre d'homicides de l'année à presque le double du bilan de l'année dernière (sept).

Les deux assassinats de la fin de semaine font grimper à 47 le nombre d'actes de violence impliquant des armes à feu cette année à Ottawa.

« C'est très préoccupant », a concédé dimanche l'inspecteur Sean McDade, de la police d'Ottawa, lors d'un point de presse.

« Nous avons constaté une augmentation de la violence avec les armes à feu, et cet usage des revolvers nous préoccupe non seulement dans notre travail de policier, mais pour le public. Beaucoup plus d'armes à feu sont utilisées ces temps-ci, et ça nous inquiète beaucoup », a continué le policier.

Le plus récent meurtre est survenu peu après 6 h, dimanche, à l'arrière d'un petit centre commercial de la rue Merivale, à l'angle de l'avenue Shillington. Plusieurs coups de feu ont été tirés, a indiqué la police d'Ottawa. Un homme de 26 ans, Abdi Jama, a été abattu. Il a été transporté à l'hôpital Royal par une personne en voiture. Il a été transféré à l'hôpital Civic, où il a succombé à ses blessures. 

Plusieurs citoyens du quartier rencontré sur place se sont dits exaspérés par la violence dans le secteur. Des coups de feu ont été tirés sur l'avenue Shillington, en 2015 et en 2014, mais personne n'avait été atteint.

Une autre victime samedi

Par ailleurs, Jacob Thompson, 40 ans, a été identifié par la police d'Ottawa comme étant la victime de l'homicide survenu tôt samedi.

La police a été appelée à se rendre dans le secteur du 2200, promenade Elmira, dans le quartier Nepean vers 2 h, samedi, après avoir reçu un appel d'urgence pour des tirs d'arme à feu.

À l'arrivée des policiers, un homme gisait au sol, à l'extérieur d'une série de maisons en rangées. Il avait été atteint par des projectiles d'arme à feu, a indiqué une sergente du Service de police d'Ottawa. L'individu a été transporté à l'hôpital où il a succombé à ses blessures.

Aucun suspect n'a encore été arrêté dans ces deux meurtres. L'unité des crimes majeurs de la police d'Ottawa mène les enquêtes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer