Frappes contre la traite de personnes

Trois enquêtes de la police d'Ottawa ont récemment mené à l'arrestation et à... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Trois enquêtes de la police d'Ottawa ont récemment mené à l'arrestation et à l'inculpation de cinq personnes pour traite de personnes. Dans le lot se retrouvent deux femmes, dont les présumées victimes sont d'âge mineur.

La première frappe a eu lieu le 5 août dernier, alors que deux femmes ont été arrêtées pour « avoir tenté de recruter et de préparer deux jeunes filles pour la prostitution ». Selon les autorités, les deux accusées, Amina Ahmed, 30 ans, et Nadia Ngoto, 32 ans, toutes deux d'Ottawa, ont rencontré deux adolescentes de 14 et 15 ans dans le quartier Côte-de-Sable, le 22 juillet, et leur ont offert un transport. « Au cours des heures suivantes, les adultes tentèrent de recruter les adolescentes et de les préparer pour la prostitution », affirme la police d'Ottawa.

Des agents ont retrouvé les adolescentes le jour même, dans un appartement de la rue Gloucester. Mmes Ahmed et Ngoto sont notamment accusées de traite de personnes âgées de moins de 18 ans par le recrutement, d'exercice d'un contrôle pour fins de traite de personnes âgées de moins de 18 ans et de proxénétisme. Un Ottavien de 35 ans, Shukri Aden, a également été arrêté dans le cadre de cette enquête et est entre autres accusé d'agression sexuelle, de contacts sexuels à l'endroit d'une personne de moins de 16 ans et de bris de condition.

Agression

Le 2 septembre, la police d'Ottawa est intervenue dans le quartier Barrhaven à la suite du signalement d'une agression. Sur place, un homme de 27 ans d'Ottawa, Jordan Noel, a été arrêté, et de multiples accusations pèsent aujourd'hui contre lui, notamment de traite de personnes, d'avoir tiré un gain financier de la traite des personnes, de voies de fait et de profération de menaces.

Le 7 septembre, les autorités ont de nouveau frappé, cette fois en exécutant un mandat de perquisition dans une résidence du croissant Wisteria. Un homme et une femme ont ensuite été placés en détention pour avoir exploité « une entreprise de prostitution organisée au sein de plusieurs appartements loués à Ottawa ».

Cette enquête, qui a commencé en avril 2015, a mené au dépôt de plusieurs accusations « relativement à sept victimes » contre Qiang Tian, un homme de 35 ans, et Xi Zhang, une femme de 33 ans, tous deux d'Ottawa. Ils font entre autres face à plusieurs accusations de traite de personnes, d'avoir tiré un gain financier de la traite de personne, de proxénétisme et de publicité pour offrir des services sexuels d'une autre personne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer