Un plaisancier manque à l'appel

Le SPO a fait appel au public pour... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le SPO a fait appel au public pour l'aider à retracer le navigateur Stephen Cozzette.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une randonnée en bateau a tourné au cauchemar lorsque l'un des participants a disparu dans la rivière des Outaouais, samedi.

Les pompiers et policiers d'Ottawa, en plus de la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, ont conjugué leurs efforts toute la fin de semaine pour retrouver Stephen Cozzette, 57 ans.

Samedi soir, les secours ont été dépêchés sans succès dans les environs de la marina Port of Call, à l'ouest d'Ottawa. 

Dimanche matin, le Service de police d'Ottawa (SPO) a fait appel au public pour l'aider à retracer le navigateur. L'opération qui a continué ailleurs sur la rivière des Outaouais n'avait toujours pas porté fruit en soirée.

Stephen Cozzette a été aperçu la dernière fois à bord de son bateau vers 13 h, samedi, dans les environs de Constance Bay. 

Son voilier de 35 pieds a été retrouvé vers 16 h sur un haut-fond de la rivière des Outaouais, du côté québécois. Le moteur de l'embarcation à trois-mâts fonctionnait toujours, mais personne ne se trouvait à bord.

Stephen Cozzette, 57 ans, a été aperçu la... (Facebook) - image 2.0

Agrandir

Stephen Cozzette, 57 ans, a été aperçu la dernière fois à bord de son bateau vers 13 h, samedi, dans les environs de Constance Bay.

Facebook

Deux plaisanciers rencontrés dimanche à l'endroit où Stephen Cozzette était recherché la veille racontent que le navigateur et eux-mêmes participaient au même événement annuel. Depuis 33 ans, le club de voile de Nepean organise une expédition d'une fin de semaine lors de laquelle les bateaux mettent le cap sur Quyon pour en revenir le lendemain. « Il y avait six ou sept bateaux, raconte Ben Ellacott. Nous connaissions bien les personnes dans trois des bateaux, mais un autre participant que nous ne connaissions pas naviguait seul. Nous l'avons vu quelques fois sur la rivière, mais il ne s'est jamais rendu à Quyon hier soir. »

Selon M. Ellacott, les autres participants racontaient que Stephen Cozzette comptait environ 30 ans d'expérience en navigation. « Quand je l'ai vu, il était sur le devant du bateau plutôt que sur le siège du conducteur, et il n'avait pas sa veste de sauvetage. J'ai trouvé que c'était bizarre et un peu dangereux pour un vétéran. »

Une rivière difficile

Les deux plaisanciers insistent pour dire que la rivière des Outaouais n'est pas indulgente envers les amateurs de loisirs nautiques.

Le courant, le climat, les changements de température et les variations soudaines du niveau du sol y rendent la navigation complexe. Ben Ellacott ajoute qu'il arrive que des embarcations frôlent un banc de sable ou des rochers à divers endroits dans la rivière, même en plein milieu. 

« Un petit mouvement de travers et on peut glisser et tomber sur la tête, ou encore se retrouver dans une zone où l'eau est profonde de 100 pieds. »

Le SPO est toujours à la recherche de Stephen Cozzette. Le quinquagénaire est décrit comme mesurant environ 1,70 m (5' 7") et pesant 77 kg (170 lb). Le navigateur est presque chauve, avec des cheveux courts et gris sur les côtés de la tête.

Toute personne ayant des informations à son sujet est priée de contacter le 613 236-1222 poste 7300.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer