Un membre de gang abattu dans une boîte de nuit

Un homme a été tué par balle dans une boîte de nuit du centre-ville d'Ottawa... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un homme a été tué par balle dans une boîte de nuit du centre-ville d'Ottawa dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Service de police d'Ottawa (SPO) a confirmé l'identité de la victime plus tard en journée. Il s'agit d'Omar Rashid-Ghader, d'Ottawa.

L'homme de 33 ans était membre des Ledbury-Banff Crips, l'un des gangs de rue les plus importants d'Ottawa.

Rashid-Ghader était bien connu des policiers. Plusieurs chefs d'accusation ont été portés contre lui depuis 2003, notamment pour possession et trafic de stupéfiants.

La fusillade s'est produite vers 3 h 20 dimanche matin.

Les faits se sont déroulés à l'intérieur du Sentral, sur la rue Dalhousie.

Les policiers ont été les premiers arrivés sur place. Peu après, les ambulanciers ont pris en charge la victime, qui avait été atteinte par plusieurs coups de feu. Son décès a été constaté sur place.

Le SPO a ouvert une enquête.

Le corps se trouvait toujours à l'intérieur de l'édifice, dimanche en avant-midi.

Les enquêteurs avaient isolé la scène avec du ruban et s'affairaient à chercher des preuves en attendant l'arrivée du coroner.

La nouvelle a surpris Randy Granados, qui habite dans l'édifice adjacent à la boîte de nuit. Lorsque l'employé d'un bar du marché By est revenu chez lui après son quart de nuit, vers 3 h 30, rien ne laissait présager qu'un homicide s'était produit à côté de chez lui.

« Je marchais sur Dalhousie, et de Murray jusqu'à Clarence, c'était plein de policiers. Tout le monde avait l'air calme. Je pensais qu'ils étaient simplement en train de flâner dans la rue après la fermeture. Je croyais que c'était simplement une autre soirée occupée dans un bar. »

Le fait qu'il y ait eu violence l'étonne moins. Le Sentral, qu'il décrit comme un établissement plutôt chic, aurait été le théâtre de plusieurs bagarres.

« J'ai vu des batailles assez intenses la nuit à l'extérieur du bar, depuis la fenêtre de ma chambre. Je sais que ce coin de rue et cette discothèque en particulier peuvent être douteux par moments. »

Depuis qu'il a emménagé dans le coin il y a quatre ans, il a remarqué de plus en plus d'altercations et d'événements tragiques dans les environs.

Il s'agit du 11e homicide de l'année dans la capitale.

Un suspect recherché

Le Service de police d'Ottawa a publié en soirée un avis de recherche lié à l'homicide pour retrouver un suspect, Mustafa Ahmad.

L'Ottavien de 28 ans est décrit comme mesurant 1,80 m (5' 11") et pesant 64 kg (141 livres). Sa silhouette est élancée, ses cheveux sont longs, noirs et ondulés et ses yeux sont bruns.

Le suspect est considéré comme armé et dangereux.

Toute information à son sujet peut être communiquée à la police d'Ottawa, au 613-236-1222 poste 5493, ou anonymement par l'entremise d'Échec au crime, au 1-800-222-8477.

La journée des fusillades

Dimanche aura été la journée des coups de feu dans la capitale. En plus de la tragédie du Sentral, le Service de police d'Ottawa a enquêté sur trois autres fusillades.

La deuxième de la série s'est déroulée 10 minutes après l'homicide dans le marché By. À 3h30, le passager d'une automobile a été blessé lorsqu'un individu à bord d'un autre véhicule a tiré sur lui sur la route Presland, dans le quartier Overbrook. Un jeune homme de 25 ans a été transporté à l'hôpital avec de sérieuses blessures. Il en est ressorti plus tard en journée.

À 5 h 15, tôt en matinée, un troisième événement est survenu dans l'est d'Ottawa, sur la route Innes. Une autre personne a tiré une série de coups de feu sur une maison depuis son véhicule en mouvement. Personne n'a été blessé.

Le dernier incident s'est produit près de l'intersection de l'avenue Cummings et de la route Ogilvie, près de la scène où s'est déroulée la deuxième fusillade de la journée. Plusieurs balles ont été tirées depuis deux voitures vers 16 h 50. Il n'y a eu aucun blessé.

La police demande l'aide du public pour retracer les deux véhicules en question. Le premier est une Nissan Altima grise. Quant à la deuxième voiture, celle-ci est une Ford Mustang argentée avec une fente d'aération sur le capot et des phares obscurcis. Toute personne qui connaît l'emplacement des voitures est priée de composer le 911.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer