Le corps d'un enfant retrouvé à Constance Bay

L'enfant de 10 ans qui a disparu dans les eaux de Constance Bay samedi en... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'enfant de 10 ans qui a disparu dans les eaux de Constance Bay samedi en après-midi, dans l'ouest d'Ottawa, a été retrouvé noyé en fin de soirée.

Le corps a été repêché à 22 h 30 par l'équipe de plongeurs du Service de police d'Ottawa.

Une recherche extensive avait été lancée après que les pompiers d'Ottawa aient reçu le premier d'une série d'appels à 15 h 42. Des équipes de secours spécialisées du Service des incendies d'Ottawa ont été déployées sur place. Un hélicoptère médical Ornge a survolé la plage pour retrouver la victime, sans succès. Deux heures après l'accident, le Service de police d'Ottawa (SPO) a déclaré que la recherche était en « mode de reconstitution », ce qui signifie que les chances de sauver l'enfant étaient minimes.

Selon le SPO, le garçon était en compagnie de sa famille sur la pointe de la plage. Son grand frère et lui se sont séparés du groupe et sont entrés dans l'eau à un endroit où le courant est particulièrement puissant. L'enfant a perdu pied là où le sol descend soudainement d'une quinzaine de pieds de profondeur.

Son frère a tenté de lui venir en aide, mais il s'est rapidement retrouvé lui-même en mauvaise posture. Des vacanciers qui se trouvaient sur la plage lors de l'incident racontent qu'un adulte serait intervenu pour sortir le plus vieux de l'eau. Au moment de se retourner pour secourir le jeune frère, il n'était plus là.

La police d'Ottawa confirme que le frère, âgé de 20 ans, a essayé de le sauver avant d'être emmené à l'hôpital.

Les deux frères étaient venus de la région de Toronto pour visiter des membres de leur famille.

Trois plaisanciers témoignent avoir vu le groupe dont la victime faisait partie avant de s'aventurer dans l'eau. Selon leurs observations, une bande de quatre ou cinq enfants et adolescents avaient été laissés sans surveillance. La plage de Constance Bay étant privée, elle n'est pas surveillée par des sauveteurs.

Une résidente du coin qui nage tous les jours à l'endroit où l'enfant a sombré mentionne que la rivière y est particulièrement dangereuse.

«Ça pourrait être environ la troisième fois qu'il y a une noyade exactement au même endroit. Le sol arrête de façon brusque ; vous pouvez marcher là-bas et vous retrouver soudainement la tête sous l'eau.»

Fran Dawson, résidente du coin

« Ça pourrait être environ la troisième fois qu'il y a une noyade exactement au même endroit, se désole Fran Dawson. Je connais cet endroit. Il y a un gros banc de sable à la pointe. Le sol arrête de façon brusque ; vous pouvez marcher là-bas et vous retrouver soudainement la tête sous l'eau. »

L'identité de la victime ne sera pas divulguée avant la fin de l'enquête du coroner. La Section des enquêtes de la division Ouest du SPO mène une enquête parallèle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer