Attaques au couteau dans le marché By

Les policiers cherchaient des indices en lien avec... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les policiers cherchaient des indices en lien avec les attaques à l'arme blanche.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Six personnes ont été agressées à l'arme blanche sur le marché By dans deux attaques séparées qui se sont produites à quelques heures d'intervalle, pendant la nuit de samedi à dimanche.

La première agression est survenue vers 22 h, à l'intersection des rues Waller et Rideau. La victime, qui serait un homme de 28 ans, a été transporté à l'hôpital pour soigner des blessures mineures au visage. Un suspect qui reste encore inconnu des policiers s'est enfui de la scène de crime. L'agresseur présumé est décrit comme un jeune homme blanc dans la mi-vingtaine.

Le deuxième incident s'est produit à 1 h 42 sur la rue William, entre les rues York et George. Une altercation est survenue entre deux groupes, le premier de cinq jeunes hommes, l'autre de trois personnes qui sont suspectes dans le dossier. Selon la police d'Ottawa, du groupe de cinq, tous ont été blessés, et quatre ont été poignardés et amenés à l'hôpital.

Le Service paramédic d'Ottawa affirme pour sa part avoir traité trois jeunes hommes dans ce dossier après qu'ils aient reçu plusieurs coups de couteau. L'une des victimes se trouvait dans un état critique au moment de l'intervention des premiers répondants. Son état s'est toutefois stabilisé et on ne craint pas pour sa vie.

Les trois individus du deuxième groupe ont été arrêtés par les patrouilleurs qui ont été déplacés sur les lieux. Ils sont toujours détenus. La police d'Ottawa souligne que les agresseurs présumés et les victimes ne se connaissaient pas. 

Tous les acteurs impliqués dans le deuxième événement étaient âgés dans la vingtaine.

L'agent Pascal Labine affirme qu'il n'y a «absolument aucune connexion qu'on puisse faire. Il n'y a aucune relation entre le premier et le second dossier.»

Le gérant et barman du restaurant The Grand, Charles Desmarais, était en train de fermer boutique lorsque deux premières voitures de police sont arrivées sur la rue William, juste à côté de son établissement.  «Je n'ai pas vraiment vu ce qu'il s'est passé, il y avait du monde partout. C'était pas mal occupé dans le marché. Un peu plus tard, j'étais en train de faire les horaires pour aujourd'hui, et j'ai remarqué une ambulance sur George en plus de deux autos de police. J'ai vu que la police avait parlé aux clients du Aulde Dubliner.»

La situation était revenue à la normale dimanche, en journée. Des policiers étaient à la recherche d'une arme, notamment en fouillant dans une bouche d'égout et sur un terrain en construction de la portion piétonnière de la rue William, près de l'établissement en question.Le Service de police d'Ottawa poursuit son enquête. Quiconque détiendrait de l'information ou aurait été témoin des événements est priée de contacter le 613 236-1222, poste 5166, ou le 1-800-222-8477.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer