Traite de personne: opération nord-américaine et arrestations à Ottawa

«À Ottawa, 11 travailleuses du sexe ont été... (PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

«À Ottawa, 11 travailleuses du sexe ont été contactées», a déclaré le sergent d'état-major intérimaire Jeff LeBlanc, de l'Unité de lutte contre la traite de personnes.

PHOTO JONATHAN HAYWARD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une enquête canado-américaine a conduit à l'arrestation de deux présumés proxénètes de la région d'Ottawa.

L'Opératio «Northern Spotlight IV» a réuni les forces de police d'Ottawa, mais aussi de Cornwall et du Federal Bureau of Investigation (FBI) américain.

«À Ottawa, 11 travailleuses du sexe ont été contactées», a déclaré le sergent d'état-major intérimaire Jeff LeBlanc, de l'Unité de lutte contre la traite de personnes.

Une des victimes est âgée de 17 ans. Cette opération a eu lieu du 5 au 8 octobre. Une quarantaine de corps policiers du Canada ont joint leurs forces à cette enquête.

Le FBI a mené l'opération «Cross Country» de son côté de la frontière, où 500 corps policiers ont travaillé de concert dans la lutte à la traite de personnes.

À Ottawa, deux hommes de 21 ans sont accusés sous onze chefs.

Liban Ahmed et Abad Abdi Shire ont comparu. M. Shire est resté en détention préventive en attendant la suite des procédures judiciaires, alors que M. Ahmed a été libéré.

Par ailleurs, le Service de police de la Ville de Gatineau et la Sûreté du Québec ont participé à cette enquête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer