Armes et drogues: des suspects de 16 à 61 ans

Près de 30 personnes, âgées de 16 à 61 ans, font partie des suspects arrêtés... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le Droit

Près de 30 personnes, âgées de 16 à 61 ans, font partie des suspects arrêtés dans le cadre de deux enquêtes reliées aux armes à feu et aux bandes de rues d'Ottawa.

Depuis le mois de juin, l'Unité des armes à feu et des bandes de rues de la police d'Ottawa a arrêté 27 personnes, dont deux hommes recherchés pour tentative de meurtre. Depuis le début de l'année, les autorités rapportent des dizaines d'incidents impliquant des armes à feu. Trop souvent, les résidents des quartiers touchés craignent de dénoncer les suspects, ou refusent carrément de parler aux policiers, même s'ils sont les victimes directes des crimes impliquant des armes à feu.

Les résultats des deux opérations, surnommées Karma et Calamity, ont été rendus publics, lundi.

Les 27 personnes sont accusées collectivement de 254 chefs.

Un mineur âgé de 16 ans est accusé de possession d'une arme à feu non enregistrée et de munitions. L'aînée du groupe, Wendy Bergeron, 61 ans, est accusée de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic et de recel.

Une forte proportion des suspects doivent répondre à des accusations de possession d'arme.

Par ailleurs, deux hommes de 25 et de 28 ans, Fawaz Abdulah, d'Ottawa, et Hussein Mohammad, de Morewood, sont chacun accusés de deux chefs de tentative de meurtre. Tous les deux sont accusés d'une quarantaine d'autres chefs reliées aux armes à feu.

Plus de détails dans Le Droit du 16 décembre 2014

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer