Pas d'élément criminel dans la collision mortelle du boulevard Lorrain

Trois véhicules ont été impliqués dans cette collision... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Trois véhicules ont été impliqués dans cette collision sur le boulevard Lorrain.

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) annonce que son enquête sur l'accident mortel qui a coûté la vie à la motocycliste Lynn Duval, 8 juin dernier sur le boulevard Lorrain, ne mènera à aucune accusation.

Après avoir étudié la scène de la collision, le SPVG conclut « qu'aucune infraction criminelle n'a été commise », peut-on lire dans un bref communiqué envoyé aux médias de la région.

Lynn Duval, 51 ans, est décédée à la suite de cette collision survenue tôt le matin du 8 juin. Aux commandes de sa motocyclette, la quinquagénaire a été frappée par un véhicule qui a dévié de la voie inverse pour la percuter.

Selon le SPVG, il s'agit d'un malheureux incident survenu pour « une raison inconnue ». L'enquête a toutefois permis de confirmer qu'aucun élément criminel (vitesse, alcool ou usage d'un téléphone cellulaire) n'est à l'origine de la mortelle collision.

Aucune accusation ne sera donc déposée contre la conductrice âgée de 19 ans.

La mort de Mme Duval et celle, un an plus tôt, d'Élizabeth Graham-Welton - une adolescente de 13 ans - à deux endroits rapprochés sur le boulevard Lorrain ont soulevé la colère de citoyens du secteur qui réclament des mesures de sécurité accrue pour prévenir de tels accidents. Certains réclament une diminution des limites de vitesse sur cette route, et ce depuis quelques années déjà.

Le jour de la collision mortelle, une porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ) indiquait qu'il n'était « pas question pour l'instant de diminuer la limite de vitesse ». D'autres mesures sont toutefois dans les cartons du MTQ, comme des travaux de reconfiguration de l'intersection des chemins Blanchette et Chambord - où est décédée Élizabeth Graham-Welton -, ainsi que l'amélioration de l'éclairage, l'ajout d'un feu de circulation et d'une traverse de piétons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer