Un plein, deux ,08

Un plein d'essence payant? C'est possible, comme l'a... (Archives, La Voix de l'Est)

Agrandir

Un plein d'essence payant? C'est possible, comme l'a démontré la Sûreté du Québec durant le congé pascal.

Archives, La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un plein d'essence a été payant pour des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) qui terminaient de faire le plein d'essence, lors du congé pascal, à Gatineau.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les agents mettaient de l'essence dans la voiture de patrouille, sur le boulevard Saint-Joseph. C'est alors qu'ils ont remarqué, tout près, un véhicule dont le conducteur effectuait des manoeuvres devant le complexe commercial du 28, boulevard Mont-Bleu.

Lors de leur intervention auprès du conducteur suspect, les policiers ont observé un taux d'alcool dépassant de deux fois la limite permise dans son sang.

Le permis de conduire du contrevenant a été suspendu pour une période de 90 jours, et le véhicule a été saisi pour une période de 30 jours.

Par ailleurs, la SQ a arrêté un Ontarien de 23 ans qui filait à 125 kmh dans une zone de 70, sur l'autoroute 5 nord, près de la sortie de la 50 Est, dans la nuit de vendredi à samedi.

Le conducteur pourrait faire être accusé de conduite avec les capacités affaiblies, de refus de fournir les échantillons d'haleine ainsi que d'entrave au travail des policiers. Son permis de conduite a aussi été suspendu pour une période de 90 jours et son véhicule saisi pour 30 jours.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer