Un « cri du coeur » pour son conjoint disparu

Annie Bujold montrant une affiche sur laquelle on... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Annie Bujold montrant une affiche sur laquelle on aperçoit son conjoint Daniel Raymond, dont on est sans nouvelles depuis dix jours.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Annie Bujold tente par tous les moyens de retrouver son conjoint depuis sa disparition mystérieuse, il y a maintenant dix jours.

Le 2 novembre dernier, Daniel Raymond, 51 ans, a embrassé sa conjointe avant d'aller à la banque. Il était 10 h 30. C'était la dernière fois que Mme Bujold voyait son conjoint.

« Rendu à 1 h 30 du matin, il n'était pas de retour, dit la femme éplorée. J'ai contacté la police. »

La Hyundai Sonata grise de l'homme de 51 ans a été découverte le lendemain, au lac Beauchamp.

« Je sais que Daniel était en dépression. Mais, dans mon coeur, je sens qu'il est toujours en vie. Je veux juste lui dire qu'on veut le revoir. C'est un cri du coeur », dit Mme Bujold.

Sans médicaments

La conjointe est allée à la résidence de M. Raymond, dans le secteur Touraine. Il semble avoir laissé sa médication derrière lui. « Ce n'est pas son style de rester dans la rue ou à l'extérieur de la ville. »

La femme craint pour la sécurité de Daniel Raymond. Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) demande l'assistance de la population afin de le localiser.

L'homme portait une casquette orange « Harley-Davidson » et un manteau de printemps bleu pâle. Il mesure 5 pieds 10 pouces et pèse 160 livres.

M. Raymond a les yeux et les cheveux bruns.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer