Ivre au retour du CPE, la mère ira en prison

La mère a été interceptée par les policiers,... (123RF)

Agrandir

La mère a été interceptée par les policiers, à l'heure de pointe, alors que celle-ci revenait du CPE où son enfant séjournait.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une femme de 24 ans a plaidé coupable, vendredi, d'avoir raccompagné sa fillette de 16 mois en conduisant avec trois fois la limite d'alcool permis dans le sang, à Gatineau. Elle a été condamnée sur-le-champ à trois semaines de détention.

La mère a été interceptée par les policiers vers 17 h 30, jeudi, alors qu'elle revenait de la garderie. Elle a été arrêtée à l'intersection du boulevard de la Cité et de la rue de Lausanne.

« Il pleuvait, c'était l'heure de pointe, madame était en état d'ébriété, et transportait un bébé », énumère le sergent Jean-Paul LeMay, du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

« Il y a eu manque de coopération envers les agents, au point où il y a eu des menaces de mort à leur endroit », poursuit-il.

À sa première comparution, au lendemain des événements, la mère a reconnu les faits reprochés par la Couronne. Elle a aussi plaidé coupable à un chef de bris de condition de la cour, car elle s'était déjà engagée à ne pas consommer d'alcool, dans le cadre d'autres dossiers au palais de justice. La femme, qui ne tolère pas l'alcool, aurait tendance à devenir agressive lorsqu'elle en consomme, indique une source.

La Couronne a demandé une peine de deux semaines de détention, et la défense, une amende et une probation durant laquelle la femme devrait suivre une thérapie.

Le juge a penché en faveur de la Couronne et imposé une peine de 15 jours pour le dossier de conduite, et deux jours supplémentaires pour les bris de condition de la cour.

Les employés du CPE Bébéjou, situé sur le chemin de la Savane, ont alerté les policiers lorsque la femme est partie avec son enfant, malgré son état.

L'enfant a été remis à la Direction de la protection de la jeunesse, puisque les premières démarches pour confier le bébé à d'autres membres de la famille ont échoué.

Le SPVG a félicité les employés de la garderie qui ont rapidement appelé le 9-1-1. De son côté, la direction du CPE n'a pas voulu commenter le dossier.

Retour en 2009

Cette affaire rappelle celle d'une femme de 42 ans qui, en 2009, avait été arrêtée ivre au volant avec quatre enfants à bord, en revenant du Festival de montgolfières de Gatineau.

La police de la MRC des Collines avait alors mesuré un taux d'alcoolémie trois fois plus élevé que la limite permise dans le sang de la femme.

Deux agents qui se rendaient au travail avaient demandé des renforts en voyant la voiture zigzaguer de gauche à droite, évitant de peu une collision frontale sur la route 366.

La femme de Déléage était en direction de son domicile, à 140 kilomètres de Gatineau, avec deux enfants âgés de 9 ans, un de 7 ans, et un autre de 4 ans.

Elle a plaidé coupable, a reçu une amende de 2 000 $, et a dû respecter une période de probation et une interdiction de conduire d'un an.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer