Agression armée au Casino

Une bagarre a dégénéré au bar Aléa du Casino du Lac-Leamy, dans la nuit de... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une bagarre a dégénéré au bar Aléa du Casino du Lac-Leamy, dans la nuit de samedi à dimanche, forçant l'intervention du Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG).

Après une altercation, un homme de 21 ans s'en est pris à un autre individu, âgé de 32 ans, à l'aide d'une arme blanche. À l'arrivée des policiers, le suspect avait été maîtrisé par le personnel de sécurité du Casino, tandis que la victime avait été transportée à l'infirmerie pour traiter des blessures mineures aux côtes.

L'individu de 21 ans a été conduit à l'hôpital pour soigner des blessures à une main. Il fait face à des accusations de possession de stupéfiants, d'agression armée et de bris de probation. Il a été libéré sous promesse de comparaître.

Selon le sergent Jean-Paul Lemay, le bar Aléa est un endroit relativement tranquille. Depuis son ouverture, à la mi-novembre, on note toutefois une légère augmentation des interventions du SPVG sur le terrain du Casino du Lac-Leamy.

Du 15 novembre à aujourd'hui, on en dénombre 193, dont 21 pour désordre. Lors des 11 mois précédents (de décembre 2013 à novembre 2014), les policiers ont dû se rendre au Casino à 149 reprises. Le sergent Lemay précise toutefois que ces interventions ne sont pas nécessairement liées directement à la maison de jeu.

«Ça peut être une interception en voiture qui se conclut dans le stationnement du Casino. Mais on voit aussi des vols à l'étalage ou de la possession de stupéfiants», explique Jean-Paul Lemay.

Chez Loto-Québec, on affirme qu'il s'agit d'un événement isolé. Le directeur des communications, Patrice Lavoie, concède qu'il n'est pas normal qu'une arme blanche se retrouve dans le bar Aléa, mais estime que les mesures de sécurité en place sont suffisantes.

«Il y a eu d'autres événements, comme dans tous les bars, il faut vivre avec. Notre établissement est probablement plus sécuritaire que tous les autres bars de la région.»

M. Lavoie affirme qu'il y a constamment cinq gardes de sécurité autour de l'Aléa, pour une capacité maximale de 240 clients. Selon lui, c'est la première fois qu'un incident impliquant une arme blanche survient à l'Aléa.

Des sources affirment toutefois au Droit qu'une arme blanche a été saisie à au moins trois reprises à l'Aléa, au cours des derniers mois.

Le Syndicat des employés de la sécurité-surveillance du Casino du Lac-Leamy a préféré ne pas commenter la situation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer