Feu de forêt maîtrisé au lac Beauchamp

Le secteur du lac Beauchamp, à Gatineau a été fermé en raison d'un feu de... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le secteur du lac Beauchamp, à Gatineau a été fermé en raison d'un feu de forêt, lundi après-midi. Les pompiers de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) ont été appelés en renfort, vers 13h15, pour appuyer le Service des incendies de Gatineau.

La porte-parole de la SOPFEU-Maniwaki, Mélanie Morin, a précisé que 2,4 hectares ont été touchés dans le parc du Lac-Beauchamp. «Un hélicoptère a été envoyé, et il n'a pas été nécessaire d'utiliser un avion-citerne. Les résidences avoisinantes n'ont pas été menacées», a expliqué Mme Morin.

La SOPFEU a appuyé les pompiers de Gatineau, qui ont maîtrisé le brasier sur le terrain.

Les équipes étaient affairées, en fin d'après-midi, à éteindre complètement les foyers d'incendie.

Week-end occupé

Plusieurs pompiers ont été déployés des deux côtés de la rivière des Outaouais, depuis dimanche. Alors que les sapeurs de la SOPFEU ont combattu des brasiers d'origine humaine au nord de Gatineau. Les pompiers d'Ottawa ont été affairés à éteindre des feux de broussaille dans ses secteurs ruraux.

Le temps sec, ces derniers jours, a contribué à la destruction de quelques hectares, en Ontario. Le plus récent feu de broussaille a fait rage lundi après-midi, au 174, Charlie's Lane, dans l'ouest d'Ottawa. La soixantaine de pompiers était préoccupée par la propagation des flammes vers des boisés voisins, vers 14h. Environ quatre acres ont été réduits en cendres.

Vers 10h30, les pompiers d'Ottawa se sont rendus à l'intersection des chemins Moonstone et Rothbourne pour éteindre un feu de paille sur une terre agricole.

En Outaouais, un peu plus d'une douzaine de feux de forêt ont été allumés pendant le week-end ensoleillé. Au Québec, la SOPFEU en dénombrait une cinquantaine, dont 16 toujours actifs, lundi. L'Outaouais était toujours touchée par sept incendies, lundi midi.

Même si la pluie tombe, cette semaine, la SOPFEU dit rester sur ses gardes. Quelques heures d'ensoleillement peuvent augmenter considérablement les risques», précise l'organisme, par communiqué.

Selon la SOPFEU-Maniwaki, tous les feux de forêt des derniers jours sont d'origine humaine. «C'est surtout le brûlage de rebuts. Les gens tournent le dos, et le vent fait son oeuvre», précise Mme Morin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer