Les exécuteurs plaident coupable, entente sur la sentence

Travis Votour et sa conjointe Amanda Trottier ont... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Travis Votour et sa conjointe Amanda Trottier ont été assassinés dans leur logement du 158, Terrasse Eardley, dans le secteur Aylmer, en janvier 2014.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les deux exécuteurs du couple Votour-Trottier, abattu par balles en janvier 2014 dans le secteur Aylmer, ont reconnu leur crime, mardi.

Sonia Vilon a plaidé coupable sur deux chefs d'homicide involontaire, alors que son conjoint, René Samson-Von Richter, a plaidé coupable sur le chef d'homicide involontaire d'Amanda Trottier, et d'un chef plus grave de meurtre sans préméditation de Travis Votour.

Selon l'entente commune de la Couronne et de la défense, Mme Vilon écope douze ans de pénitencier pour les homicides involontaires, et M. Von Richter, une peine à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans.

Travis Votour était la principale cible dans cette affaire de drogue.

Selon la preuve du ministère public, le couple Vilon-Von Richter avait accepté un contrat de Ronald Jr Brazeau, un trafiquant de stupéfiants indépendant du secteur Aylmer. 

Le trafiquant voulait régler ses comptes avec Trottier, qui avait volé dans sa cache de drogue.

Brazeau a plaidé coupable, ce mois-ci, de l'homicide involontaire de M. Votour. Il ira à procès pour se défendre du meurtre d'Amanda Trottier. 

En prenant la parole, lors de son plaidoyer de culpabilité, Ronald Jr Brazeau avait dit qu'il n'en voulait qu'à Votour, et qu'il n'avait pas demandé à ce que le couple soit tué.

Il ne voulait pas faire de mal à Mme Trottier, avait-il dit, et seulement s'assurer que Votour reçoive « une drette » lorsqu'il sortirait promener son chien.

Les affaires semblent avoir mal tourné, lorsque les tueurs ont fait irruption chez les victimes, afin de servir un avertissement. 

Le couple Trottier-Votour a été abattu dans sa résidence de la rue de la Terrasse-Eardley. Sonia Vilon a provoqué la première détonation, et tué Mme Trottier. Dans le feu de l'action, René Samson-Von Richter a pris le revolver et abattu Travis Votour.

Le bambin de Mme Trottier, qui se trouvait à l'étage supérieur, n'a pas été blessé.

Sonia Vilon n'avait pas d'antécédent, alors que M. Samson était déjà bien connu des policiers, avant le meurtre.

Le couple de tueurs a aussi plaidé coupable dans des affaires de possession de stupéfiants remontant au 7 avril 2015. À ce moment, les deux étaient sous écoute de la Sûreté du Québec, qui tentait de les relier aux meurtres.

Des peines concurrentes à celles des homicides ont été imposées.

L'affaire a été entendue devant le juge de la Cour supérieure Marc David.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer