Sentence reportée pour le père de «l'enfant martyr» de Kanata

L'an dernier, l'«enfant martyr» avait confié avoir été... (123rf)

Agrandir

L'an dernier, l'«enfant martyr» avait confié avoir été brûlé aux parties génitales, battu et séquestré pendant au moins six mois, attaché dans le sous-sol.

123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La sentence du père de « l'enfant martyr de Kanata » est reportée.

Le juge Robert Maranger a convenu avec la Couronne et la défense d'entendre deux médecins et possiblement la victime, qui pourrait faire une déclaration sur les impacts des agressions subies sur sa vie.

L'accusé, un ancien policier de la GRC, a torturé son fils de 11 ans, à l'hiver 2013.

La victime a été enchaînée et menottée, puis brûlée dans une série d'événements atroces qui a duré au moins six mois.

Les procédures judiciaires reprendront à la mi-mars.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer