Le procès d'Ismaël Habib s'est ouvert à Montréal

Ismaël Habib est accusé d'avoir tenté de quitter... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Ismaël Habib est accusé d'avoir tenté de quitter le Canada en vue de commettre un acte terroriste à l'étranger.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le procès pour terrorisme d'Ismaël Habib - le premier homme canadien accusé d'avoir tenté de quitter le pays afin de participer à une activité terroriste - s'est ouvert lundi au palais de justice de Montréal.

L'homme de 28 ans est aussi accusé d'avoir fait une fausse déclaration dans le but d'obtenir un passeport.

Le premier témoin appelé à la barre, Mélissa Ohnona, a expliqué avoir servi Ismaël Habib lorsqu'il a tenté d'obtenir un passeport de façon urgente, en juin 2014.

L'agente du bureau des passeports a raconté avoir remarqué, à l'époque, que M. Habib avait une apparence anormale et qu'il semblait s'être appliqué beaucoup d'autobronzant sur le visage.

Elle a également souligné que la photo de la carte d'assurance-maladie que lui a présentée M. Habib ne correspondait pas à l'homme qu'elle avait devant elle.

Mme Ohnona a alors transféré la demande à sa supérieure.

Ismaël Habib, un résidant de Gatineau né d'un père afghan et d'une mère québécoise, est détenu depuis son arrestation à la fin du mois de février.

L'accusation d'avoir tenté de quitter le Canada pour participer à une activité terroriste a été ajoutée au Code criminel en 2013. Elle peut entraîner une peine maximale de 10 ans derrière les barreaux.

(Collaboration: Cogeco Nouvelles)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer