L'homme à la rétrocaveuse voulait se protéger de la pluie

La rétrocaveuse était dans le fossé du chemin... (Courtoisie)

Agrandir

La rétrocaveuse était dans le fossé du chemin River, à l'Ange-Gardien.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un homme arrêté ivre aux commandes d'une rétrocaveuse en juin dernier, à l'Ange-Gardien, affirme qu'il ne voulait que se protéger de la pluie.

Richard Chrétien, de Sarsfield, a été réveillé et arrêté par la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais dans la nuit du 28 au 29 juin.

La machine, qui n'était pas la sienne, était dans le fossé du chemin River.

Mardi, l'homme a avoué qu'il marchait sur la chaussée en revenant du bar Alexandria, situé dans le secteur Buckingham, au terme d'une soirée arrosée. Il est entré dans la rétrocaveuse lorsque la pluie a commencé à tomber. «Je suis entré pour me réchauffer», a-t-il expliqué au juge Richard Laflamme.

Il a dit à la cour qu'il n'avait jamais eu l'intention de conduire. Il s'est endormi dans la cabine. Les policiers lui ont fait subir l'alcootest. Son taux d'alcool était de quatre fois la limite permise.

La police l'a accusé de conduite, de garde et de contrôle d'un véhicule à moteur avec les capacités affaiblies.

Il a plaidé coupable à deux accusations de bris de condition, soit d'avoir consommé de l'alcool pendant sa liberté provisoire. L'homme était passager d'une voiture lorsque les policiers l'on vu sous l'effet de l'alcool, à deux reprises cet été.

Le prévenu a maintenu son plaidoyer de non-culpabilité dans les autres dossiers.

M. Chrétien a demandé à prendre le chemin d'une maison de thérapie pour soigner son problème d'alcool. «La vie a ses hauts et ses bas. Je revenais à pied parce que je m'étais chicané avec ma femme. La porte (de la rétrocaveuse) était débarrée.»

«C'est un peu flou», avait expliqué à l'époque le porte-parole de la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais, Martin Fournel. «Lors de notre intervention, il nous avait dit qu'il avait quitté Sarsfield, avait pris le traversier jusqu'à Masson (sur la rivière des Outaouais), en direction de l'Ange-Gardien, à bord de la rétrocaveuse.»

Selon l'agent Fournel, le taux d'alcoolémie de .349 (349 mg par 100 ml de sang) alors enregistré est «l'un des taux les plus hauts taux jamais vus» sur le territoire de la MRC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer