Pilon Ltée: de saga judiciaire à guerre financière

Roland Lavoie est à couteaux tirés avec son... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Roland Lavoie est à couteaux tirés avec son fils depuis le mois de mai dernier.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La guérilla judiciaire entourant la puissante famille Lavoie de Gatineau, dont le patriarche Roland est propriétaire de Pilon ltée, se poursuit. Cette fois, l'homme de 91 ans veut récupérer un don de 500 000 $ fait à son fils Gilles en 2014, l'accusant d'être « ingrat » envers lui et sa mère.

Roland Lavoie a déposé une demande en « révocation de donation », le 18 août, au palais de justice de Gatineau.

L'homme d'affaires et son fils sont à couteaux tirés depuis que Gilles a été démis de ses fonctions de directeur général du commerce de matériaux de construction, le 29 mai.

L'un et l'autre, en passant par le petit-fils Sébastien, multiplient les poursuites en Cour supérieure depuis ce temps.

Selon le récent document obtenu par LeDroit, Roland Lavoie veut révoquer le virement bancaire d'un demi-million effectué le 25 avril 2014 à son fils Gilles. À ce moment, Gilles était directeur général de Pilon ltée, et personne ne pouvait se douter que les deux hommes s'entredéchireraient sur la place publique deux ans plus tard.

« Malgré la générosité (de Roland) envers (Gilles), ce dernier s'est montré ingrat envers son donateur et a eu à son égard, et à l'égard de sa mère, un comportement gravement répréhensible », lit-on. Selon Roland Lavoie, unique actionnaire de l'entreprise, Gilles Lavoie a été la source de « menaces à l'égard de (Roland) et de son épouse de quitter Pilon ltée et d'entraîner sa faillite », de « favoritisme et traitement de faveur à l'égard de son fils Marc-André et de sa fille Josée-Anne », de « dépenses personnelles payées par Pilon ltée », de « dépenses excessives payées par Pilon ltée », et de « vacances excessives et nombreuses absences du travail ».

Pour prouver « l'ingratitude » de son fils, Roland Lavoie dénonce « l'attitude de mépris », ainsi que le « manque de gratitude » envers lui et sa mère.

Il accuse Gilles d'avoir « causé la rupture du lien familial » avec ses parents, frères et soeurs. Le patriarche en rajoute et affirme que son fils aurait mis l'entreprise en danger, et brisé le lien de confiance et de proximité avec lui.

Concurrence

Depuis le début de cette saga familiale, Gilles Lavoie et son fils Sébastien ont ouvert un commerce de matériaux de construction sur la rue Vernon, dans le secteur Aylmer. Roland Lavoie dénonce la « concurrence directe » qui incite clients, employés et fournisseurs à ne plus traiter avec son commerce situé sur le boulevard Montclair, dans le secteur Hull.

Le nouveau commerce, Distribution Matériaux Lavoie, a été visé par une mise en demeure, le 23 juin dernier. Après son congédiement de chez Pilon ltée, Gilles Lavoie a intenté une poursuite de 6,4 millions $ contre son père.

Le fils de Gilles, Sébastien, poursuit aussi son grand-père pour 700 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer