Les Hells se donnent rendez-vous à Ottawa

Les Hells et leurs sympathisants se réuniront dans... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Les Hells et leurs sympathisants se réuniront dans le secteur rural de Carlsbad Springs, dans l'est de la capitale fédérale.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Les autorités policières des deux côtés de la rivière des Outaouais seront aux aguets la fin de semaine prochaine, alors que plus de 500 Hells Angels et membres de clubs affiliés de partout au Canada seront à Ottawa pour le «Canada Run 2016», un rendez-vous obligatoire pour ces groupes de motards, tenu aux quatre ans.

Paul Charbonneau de la SQ; Éric Simard, de... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Paul Charbonneau de la SQ; Éric Simard, de la police de Gatineau; Michel Marin, de la police d'Ottawa; Len Isnor, de la Police provinciale de l'Ontario. Les quatre corps policiers auront les Hells Angels à l'oeil.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Les corps policiers des villes d'Ottawa et de Gatineau, la Sûreté du Québec (SQ) et la Police provinciale de l'Ontario (PPO) se préparent depuis plusieurs mois à cette visite, qui aura lieu du 22 au 24 juillet. Ils se mobiliseront pour surveiller le rassemblement, faire respecter le code de la sécurité routière, recueillir des informations et rafraîchir leurs albums de photos. 

«Cet événement se traduira par une forte hausse du nombre de motocyclettes sur nos routes, a précisé l'inspecteur Michel Marin de la police d'Ottawa. Il s'agit donc d'un rappel à tous les usagers de la route de partager la chaussée et de respecter les limites de vitesse.»

«Ce sera tolérance zéro, a continué l'inspecteur Marin. Si nous devons effectuer une arrestation, nous la ferons en tenant compte de la sécurité des agents et des participants à l'événement.»

Les Hells et leurs sympathisants se réuniront dans le secteur rural de Carlsbad Springs, dans l'est de la ville, où la présence policière sera rehaussée. Les Nomads, un chapitre des Hells Angels, possèdent une base à Carlsbad Springs. Des membres de clubs-écoles comme les Red Devils et les Gatekeepers sont aussi attendus dans la région.

Les policiers anticipent aussi que bon nombre de motards fréquenteront divers établissements hôteliers ainsi que des bars et des restaurants à Ottawa et Gatineau, en marge du congrès.

«On sera à l'affût des personnes recherchées. S'il y a des gens qui sont effectivement sous le coup d'un mandat d'arrestation, nous procéderons à des arrestations et nous terminerons les enquêtes que nous devons compléter», a signalé le capitaine Paul Charbonneau de la SQ.

La police d'Ottawa sera d'ailleurs présente en grand nombre autour du lieu de rassemblement et au centre-ville d'Ottawa.

«Je recommande aux citoyens de limiter leurs interactions avec les Hells. On suggère aux Hells de respecter la sécurité routière. On demande aux citoyens de leur laisser l'espace pour qu'ils circulent dans la ville», a indiqué l'inspecteur Marin.

La police de Gatineau assurera la surveillance de son territoire. «Notre travail reste le même: assurer le respect des lois et avoir une présence rassurante pour les citoyens», a souligné l'inspecteur Éric Simard.

Par le passé, certains membres des Hells ont fréquenté le bar de danseuses nues Le Pigale de Gatineau dans le cadre de rassemblements.

Une opération de relations publiques

Auteur de livres sur les Hells Angels, Yves Lavigne estime que la réunion en question se voudra surtout un moment pour faire le point sur les questions administratives de l'organisation, qui est incorporée. «On ne discutera pas de meurtres ou de la vente ou l'importation de stupéfiants», a indiqué M. Lavigne.

Ce dernier critique d'ailleurs l'important déploiement policier.

«C'est de l'argent mal dépensé, a-t-il avancé. Il n'y a pas grand information à obtenir de ces réunions. Ils prennent des photos, mais que certains individus soient vus ensemble ne veut rien dire. Les policiers tirent parfois des conclusions, mais je trouve que ce n'est pas professionnel. Ils ne sont pas fous les motards. Ils savent qu'ils seront surveillés.»

Le rassemblement est aussi une occasion pour les motards de faire des relations publiques, a ajouté M. Lavigne.

Le dernier «Canada Run» des Hells Angels a eu lieu à Saskatoon en 2012.

Un Hells arrêté sur la Rive-Sud de Montréal

Par ailleurs, l'escouade régionale mixte de Montréal a procédé à l'arrestation mercredi d'André Sauvageau, 60 ans, un membre influent des Hells Angels.

Sauvageau a été intercepté alors qu'il se trouvait dans un restaurant de la Rive-Sud. Il était recherché par les autorités en lien avec les opérations Magot et Mastiff, qui ont mené à l'arrestation en novembre 2015 de 47 personnes associées au crime organisé dans la grande région de Montréal

Il devrait comparaître jeudi au palais de justice de Montréal pour faire face à des accusations de gangstérisme, de trafic de stupéfiants et pour avoir commandé à une personne de commettre une infraction criminelle, selon l'escouade.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer