«Échange de politesses» avant de mourir

Un témoin a raconté avoir vu l'accusé, Mourad... (Facebook)

Agrandir

Un témoin a raconté avoir vu l'accusé, Mourad Louati, «frapper trois ou quatre fois furtivement l'abdomen» de Sheldon O'Grady (photo).

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mourad Louati et le jeune homme qui allait devenir sa présumée victime, Sheldon O'Grady, «se sont échangés des politesses» avant d'en venir aux coups, dans la nuit du 4 au 5 janvier 2013 dans un bar du Vieux-Hull.

M. Louati, 22 ans, subit son procès pour meurtre sans préméditation au palais de justice de Gatineau, depuis le début du mois.

Parmi les témoins de la Couronne, Robert Dupont, 22 ans, a raconté lundi s'être rendu à l'ex-bar Addiction, sur la promenade du Portage. Ses amis, portiers de l'endroit, l'avaient invité, car ils prévoyaient une soirée «assez calme».

Mais après son arrivée, vers 22 h 30, beaucoup de clients ont fait leur entrée. M. Dupont s'est assis avec des amis, au fond du bar. Entre deux entrées et sorties de l'établissement pour prendre l'air, il est passé à côté de deux groupes d'individus qui «se chamaillaient et s'envoyaient des politesses».

«J'ai fait signe à un ami (qui travaillait au bar), qui s'est levé sur un haut-parleur pour mieux voir. Puis, il s'est déplacé avec deux autres portiers pour voir quel était le problème, a expliqué le témoin. J'ai entendu des mots comme 'f... you'. Les comportements agressifs ont continué.»

Un des portiers a commandé l'expulsion des deux groupes, qui ont poursuivi les hostilités à l'extérieur. Ces deux groupes étaient ceux de MM. Louati et O'Grady.

Par la suite, M. Louati aurait marché derrière M. O'Grady, sur la promenade du Portage, lui assénant un coup de poing derrière la tête. Il en aurait reçu un deuxième en se retournant vers l'autre belligérant. «J'ai vu cinq individus entourer (Louati), poursuit M. Dupont. Ils avaient les poings fermés et levés. M. Louati a adopté la même position.»

Un des cinq a tenté de frapper M. Louati, qui a esquivé le coup et répliqué. «M. Louati criait et faisait des invitations.»

Une empoignade aurait éclaté entre M. Louati et M. O'Grady. «Ensuite, précise le témoin oculaire, j'ai vu le bras de M. Louati frapper trois ou quatre fois furtivement l'abdomen (de M. O'Grady). Il (la victime) est tombé au sol.»

Le suspect a ensuite pris la direction de la rue Laval.

Un autre témoin s'est adressé à M. Dupont, en lui disant qu'on avait poignardé son cousin. Plusieurs personnes ont alerté le 911 pendant que des employés ont tenté de réanimer la victime.

Le procès se poursuit toute la semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer