Un Ottavien accusé de terrorisme tente d'obtenir sa liberté provisoire

Suliman Mohamed, sur une photo mise en ligne... (Facebook)

Agrandir

Suliman Mohamed, sur une photo mise en ligne en 2011

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Un peu plus d'un an après son arrestation pour des allégations de terrorisme, un Ottavien de 22 ans tente à nouveau d'obtenir sa liberté provisoire en attendant la suite de son procès.

Suliman Mohamed est placé en détention préventive depuis janvier 2015. La Gendarmerie royale du Canada l'a interpellé après l'arrestation des jumeaux Carlos et Ashton Larmond, la même semaine. Les trois suspects se connaissent.

Carlos avait été arrêté à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, à Montréal, alors que Ashton avait été arrêté dans sa voiture après une journée à la station de ski Edelweiss. La GRC croit que Carlos Larmond s'apprêtait à quitter le pays pour participer à des activités terroristes.

Le contenu de ce qui a été dit concernant Suliman Mohamed au palais de justice d'Ottawa, lundi, ne peut être révélé. L'affaire est frappée d'une ordonnance de non-publication.

Suliman Mohamed a aussi été accusé en vertu de l'article 465(1)(c) du Code criminel, soit de conspiration en vue de participer à une activité terroriste avec Ashton et Carlos Larmond, avait précisé la GRC par communiqué l'an dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer