Le procès pour fraude de Patrick Brazeau repoussé à juin 2017

Un troisième procès s'est conclu en octobre dernier... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Un troisième procès s'est conclu en octobre dernier avec une absolution inconditionnelle, laissant le sénateur sans casier judiciaire. Patrick Brazeau avait plaidé coupable à des voies de fait simples et à une possession simple de cocaïne.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le procès pour fraude de Patrick Brazeau est reporté à juin 2017.

L'avocat de celui qui se présente dorénavant comme sénateur autochtone indépendant était au palais de justice d'Ottawa vendredi. À sa sortie, Me Christian Deslauriers a déclaré aux journalistes présents qu'il a demandé un report de la date parce que son client a fait une tentative de suicide.

Le 19 janvier, M. Brazeau avait été admis à l'hôpital de Hull et avait été traité pour des blessures qu'il s'était lui-même infligées.

Le procès, où il doit se défendre d'avoir réclamé au Sénat des dépenses auxquelles il n'avait pas droit, devait se tenir du 29 mars au 15 avril prochain. Il ne commencera que le 12 juin 2017.

En attendant, le Sénat retient toujours son salaire pour se faire rembourser ces dépenses. Cet automne, la facture de M. Brazeau s'élevait encore à plus de 50 000$.

Un autre procès, à Gatineau celui-là, était aussi prévu ce printemps. M. Brazeau doit y répondre d'accusations d'un tout autre ordre - d'avoir eu la garde et le contrôle d'un véhicule alors qu'il avait les facultés affaiblies.

Un troisième procès s'est conclu, lui, en octobre dernier avec une absolution inconditionnelle, laissant le sénateur sans casier judiciaire. M. Brazeau a plaidé coupable à des voies de fait simples et à une possession simple de cocaïne. Les faits qui lui étaient reprochés remontaient à février 2013.

En fermant cet épisode-là, le 28 octobre dernier, M. Brazeau s'était montré très confiant pour son autre affaire. «Là, je vais mettre mon focus sur mon autre cause du Sénat. Je n'ai pas de problème à dire que je suis très confiant que je vais gagner cette cause-là. Je ne suis certainement pas un fraudeur et je vais me battre jusqu'à la fin, pour ça, pour retrouver mon poste», avait-il clamé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer