Procès Turcotte: les attaques sur les enfants décrites en détail

Guy Turcotte... (Ryan Remiorz, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Guy Turcotte

Ryan Remiorz, Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne

Au procès de Guy Turcotte, les jurés ont entendu mercredi un expert expliquer comment l'accusé a poignardé à mort ses deux enfants.

Selon le biologiste judiciaire François Julien, spécialiste en taches et en projection de sang, Olivier et Anne-Sophie ont été attaqués au ventre et au thorax alors qu'ils étaient sur le dos et ensuite alors qu'ils se trouvaient sur le côté. Ils ont finalement été tous deux découverts allongés sur le dos.

Alors qu'il rendait son témoignage d'expert accompagné de photos explicites des deux petits ensanglantés, dans leur lit, certains jurés ont paru troublés, manifestement mal à l'aise.

Pendant ce temps l'accusé, le visage rouge, gardait la tête baissée. Il a porté un papier mouchoir à ses yeux.

M. Julien s'était rendu sur la scène du drame en février 2009. Il a fait valoir qu'Olivier, 5 ans, a été attaqué en premier: son sang a été retrouvé sur la poignée de porte de la chambre d'Anne-Sophie, 3 ans, ce qui lui a fait conclure que Guy Turcotte s'est rendu là par la suite.

Du sang des deux enfants a été retrouvé sur le couteau qui a été découvert sur le bord du bain. Sa lame était un peu pliée. L'autre couteau, plus long, trouvé sous Olivier, n'aurait pas servi à poignarder.

La Couronne a fait savoir qu'elle entendait démontrer que Guy Turcotte a poignardé Olivier à 27 reprises et qu'il a donné 19 coups de couteau à Anne-Sophie.

L'expert a aussi relevé des cellules de l'accusé sur le goulot du bidon de lave-glace, retrouvé dans la salle de bain, ce qui serait compatible avec le fait de boire à même le contenant.

Perte d'un membre du jury

Le procès de Guy Turcotte a aussi perdu une jurée mercredi matin.

La cause criminelle devra donc se poursuivre avec un jury de 11 personnes.

Le juge André Vincent, de la Cour supérieure, a indiqué qu'il avait exercé les pouvoirs qui lui sont conférés par le Code criminel: il a libéré la jurée numéro six et l'a relevée de ses fonctions. La loi interdit d'en révéler la raison, puisque ses explications ont été offertes hors de la présence des autres jurés.

Citant l'article 644 du Code, le juge s'est dit convaincu - après l'avoir interrogée en présence des avocats - que la jurée visée ne devrait pas, par suite de maladie ou pour une autre cause raisonnable, continuer à siéger.

Le procès, qui se déroule au palais de justice de Saint-Jérôme, avait été suspendu mercredi matin en raison de l'absence temporaire de ce membre du jury.

Il est possible pour un jury de fonctionner et de rendre un verdict avec 10 membres, mais pas moins.

Le procès avait été suspendu également lundi matin, car l'un des jurés s'était blessé au cours du week-end et avait dû se rendre à l'hôpital.

Ce membre du jury devra subir une opération jeudi, qui entraîne une convalescence de deux jours. Les audiences ne pouvant se poursuivre en l'absence d'un juré, le déroulement du procès sera donc suspendu jeudi et vendredi. Il reprendra lundi avec la suite du témoignage du biologiste François Julien.

Guy Turcotte est accusé d'avoir tué ses deux enfants en février 2009.

L'homme de 43 ans a plaidé non coupable aux deux accusations de meurtre prémédité qui pèsent contre lui. Par ses avocats, il a toutefois admis au procès avoir causé la mort des deux bambins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer