Enfant martyr: la défense veut montrer le père sous un meilleur jour

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le contre-interrogatoire de l'enfant martyr de Kanata a débuté lundi, alors que la défense a fait ressortir des photos de la victime souriant aux côtés de son père, un policier de la GRC accusé de l'avoir battu, attaché et privé de nourriture pendant des mois.

Me Robert Carew a présenté des photos  de la présumée victime et de son client lors d'un voyage en Floride.

On voit les deux, souriants, dans un restaurant ou sur la plage.

L'enfant a répondu que son père présentait une image sympathique et de «bon parent» en public, mais que le calvaire reprenait en privé.

«Si je ne souriais pas, j'étais puni.»

L'enfant a aussi dit qu'il avait profité de ce «bon temps» puisqu'il était rare, et qu'il pouvait, pendant quelques instants, avoir une vie familiale comme il l'avait toujours voulue.

L'enfant dit avoir été contraint de porter les mêmes vêtements pendant une semaine, répondant ainsi à Me Carew qui lui a fait remarquer que ses vêtements étaient propres, sur les photos. «C'est avant d'être puni», a répondu l'adolescent.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer