Patrick Brazeau: entre la chicane et les excuses

Patrick Brazeau est accusé de voie de fait... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Patrick Brazeau est accusé de voie de fait et d'agression sexuelle, le 7 février 2013. Il s'agit du 6e jour d'un procès qui devait en durer 5.

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-adjointe du sénateur suspendu Patrick Brazeau dit être intervenue à au moins une reprise chez son ancien employeur afin de calmer le jeu entre l'homme et celle qui se dit victime de voie de fait et d'agression sexuelle.

Lorraine Rochon a témoigné pour la défense, mardi, au palais de justice de Gatineau.

Celle qui a travaillé pour dans le cabinet de M. Brazeau comme adjointe exécutive, avant qu'il soit suspendu, a expliqué que la présumée victime l'avait déjà appelée, un an avant les faits reprochés, pour «calmer le jeu» lors d'une chicane.

En février 2012, un an avant l'agression présumée de 2013, Mme Rochon s'est rendue au domicile de l'accusé. «C'était évident qu'il y avait une chicane. C'était mouvementé. Je leur ai demandé de s'asseoir, de penser aux enfants (de M. Brazeau). Quand les choses se sont calmées, elle (la victime) m'a dit qu'elle voulait s'excuser d'avoir frappé Patrick. Ensuite, elle s'est assise sur lui et lui a demandé de l'excuser.»

Mme Rochon a cessé de travailler pour le sénateur lorsque celui a été suspendu à cause des accusations de fraude au sénat, en 2013.

Après le combat Trudeau-Brazeau

La témoin a été questionnée sur une autre possible chicane survenue après le célèbre combat de boxe entre Patrick Brazeau et l'actuel chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau.

Ayant perdu le combat, M. Brazeau «était triste» au retour à la maison, a témoigné Mme Rochon, qui avait accompagné son employeur, à ce moment. Elle ne se souvient, pas, selon le témoignage entendu mardi, être intervenue de façon aussi directe que lors de la première chicane.

Patrick Brazeau est accusé de voie de fait et d'agression sexuelle, le 7 février 2013. Il s'agit du 6e jour d'un procès qui devait en durer 5.

Le procès se poursuivra mardi après-midi.

Par ailleurs, le procès de Patrick Brazeau sur les accusations de fraude et d'abus de confiance au sénat se tiendra du 29 mars au 15 avril 2016, au palais de justice  d'Ottawa. Il se déroulera en français, devant un juge seul.

Plus de détails dans Le Droit du 20 mai 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer