La victime aurait été intimidée

Un militant pour le cannabis thérapeutique qui s'apprêtait à témoigner dans la... (Photo d'archives AFP)

Agrandir

Photo d'archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un militant pour le cannabis thérapeutique qui s'apprêtait à témoigner dans la cause d'un de ses présumés agresseurs dit avoir été apostrophé par le père de ce dernier, hier, au palais de justice de Gatineau.

La présumée victime, Johnny Dupuis, a été ligotée et menacée à la pointe d'une arme, le 4 novembre 2012, à Duhamel. L'homme, qui a l'autorisation de consommer du cannabis à des fins médicales, a attiré l'attention de deux jeunes hommes, qui ont fait irruption chez lui en utilisant la violence, il y a deux ans.

Selon la Couronne, il s'agit de Nicolas Vandal L'Huilier et de Jordan Besner, dont le procès se poursuivait hier.

M. Dupuis aurait été interpellé par le père de Jordan, Pierre Besner, qui n'a pas le droit de parler ni d'entrer en contact avec M. Dupuis, sur ordre de la cour.

Cet incident allégué s'est produit dans les toilettes du palais de justice.

«Il m'a dit de faire attention à ce que j'allais dire en cour et que son gars n'était pas coupable», a dénoncé M. Dupuis.

Les constables spéciaux ont procédé à l'arrestation de Pierre Besner dans l'avant-midi. Il a comparu sous un chef de tentative d'entrave à la justice et de bris de probation.

Les Besner, père et fils, sont coaccusés d'avoir passé à tabac M. Vandal, à la suite de l'invasion de domicile chez M. Dupuis. Les anciens complices sont en conflit ouvert depuis les événements de Duhamel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer