Le procès d'Ismaël Habib à Gatineau en attente

Ismael Habib, cet homme de 29 ans, été... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Ismael Habib, cet homme de 29 ans, été arrêté pour avoir tenté de quitter le pays afin de combattre auprès de l'État islamique en Syrie, attend deux sentences parallèles.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le dossier de violence conjugale du Gatinois reconnu coupable d'activités terroristes, Ismael Habib, est retardé, en partie, à cause des procédures qui ont lieu à Montréal.

Ismael Habib, cet homme de 29 ans, été arrêté pour avoir tenté de quitter le pays afin de combattre auprès de l'État islamique en Syrie, attend deux sentences parallèles.

La première affaire, liée au terrorisme, se déroule à Montréal. Un juge doit décider de la sentence appropriée le 29 septembre prochain.

Enfin, à Gatineau, M. Habib est en attente de sa deuxième sentence, pour violence conjugale. La défense et la Couronne devaient entamer les plaidoiries sur la sentence dans ce dossier, mercredi.

Ismael Habib... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Ismael Habib

Courtoisie

Son avocat, Me Jacques Belley, a demandé à la juge Lynne Landry de remettre l'affaire à plus tard, parce que la sentence, et les débats sur la peine qui ont déjà eu lieu il y a quelques semaines à Montréal, pourrait influencer celle qui doit être imposée à son client, du côté de Gatineau.

L'avocat gatinois Jacques Belley s'est donc engagé à réviser le dossier de Montréal, et à plaider sur la peine mardi prochain.

« La façon dont le juge de Montréal va calculer le temps de détention préventive lors de la sentence (pour activité terroriste) aura des conséquences sur mes représentations sur la sentence, à Gatineau », a fait valoir Me Belley.

La procureure de la Couronne, Me Marie-Josée Genest, s'est vivement opposée à ce nouveau délai. Selon la procureure, il avait été convenu, au mois d'août, que le dossier devait débloquer ce mercredi.

La juge a donné son aval à la demande de la défense.

Cette affaire de terrorisme a éclaté au grand jour lorsque Ismael Habib, qui faisait déjà l'objet d'une enquête de la Gendarmerie royale du Canada, a été arrêté pour violence conjugale à Gatineau. Le suspect avait quitté Montréal pour s'établir chez sa nouvelle conjointe, à Gatineau. Lors de sa comparution à Gatineau, en 2016, Le Droit avait révélé des confidences de la victime aux policiers de Gatineau.

La femme se disait inquiète de sa philosophie pro djihadiste.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer