Chute mortelle pour un parachutiste à Gatineau

Lorsque la police est arrivée sur les lieux,... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Lorsque la police est arrivée sur les lieux, la victime était inconsciente. Le sergent Gaétan Lafrance, du SPVG, affirme que le décès du parachutiste a été constaté à l'Hôpital de Gatineau. Une enquête est présentement en cours.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un parachutiste de 27 ans a perdu la vie lors d'un saut dans le ciel de Gatineau, samedi matin, ont confirmé les autorités policières et l'entreprise Parachute Gatineau-Ottawa Skydive (Go Skydive).

Le jeune homme, qui était pourtant un parachutiste expérimenté, s'est écrasé dans la cour arrière d'une résidence du chemin Proulx, à quelques kilomètres au nord de l'Aéroport exécutif Gatineau-Ottawa. Son parachute n'était pas déployé.

Lorsque la police est arrivée sur les lieux, la victime était inconsciente. Le sergent Gaétan Lafrance, du SPVG, affirme que le décès du parachutiste a été constaté à l'Hôpital de Gatineau. Une enquête est présentement en cours.

La victime effectuait un vol plané à l'aide d'une combinaison ailée de type wingsuit, après s'être élancée d'un avion. Les wingsuits sont semblables à des manteaux ouverts gonflés d'air; ils augmentent la capacité de se maintenir en altitude et de planer longuement. Les vols en wingsuit se terminent par l'ouverture d'un parachute. 

«On enquête en vertu de la Loi sur les causes et circonstances de décès; donc, on s'entend sur le fait que ce n'est pas une mort naturelle», a déclaré au Droit le sergent Lafrance, même si tout semble indiquer que le drame soit accidentel. 

Le jeune homme participait à un long week-end de sauts de trois jours, dans le cadre de la 3e édition du Rockstar Boogie, un événement annuel au cours duquel les participants peuvent entreprendre, entre autres, des sauts en wingsuit ou de style freefly qui permettent de réaliser dans les airs différentes figures non conventionnelles.

Le nom de la victime n'avait pas été divulgué au moment d'aller sous presse. 

Le parachutiste était en visite à Gatineau pour l'événement.

Le 8 juillet 2015, à Gatineau, une instructrice de GO Skydive et son élève s'étaient écrasés au sol à cause d'un malfonctionnement de l'équipement. L'instructrice s'en était tirée avec des fractures aux jambes et le client avait été grièvement blessé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer