Plus de crimes graves dans la région

L'ICG a grimpé de 1,2 % au Canada, de... (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

L'ICG a grimpé de 1,2 % au Canada, de 6 % du côté gatinois, et de 10 % dans la région d'Ottawa.

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'indice de gravité des crimes (IGC) est en hausse dans les régions de Gatineau et d'Ottawa, alors que l'ensemble du pays voit ce même indice demeurer relativement stable pour la période 2015-2016.

L'ICG a grimpé de 1,2 % au Canada, de 6 % du côté gatinois, et de 10 % dans la région d'Ottawa.

Dans sa dernière publication, Statistique Canada explique que l'indice de gravité de la criminalité (IGC) « permet de suivre les variations annuelles de la gravité des crimes déclarés par la police ». Cet indice renseigne non seulement sur le volume de crimes déclarés, mais aussi sur la gravité de ces crimes.

L'organisme fédéral calcule ces taux dans les régions métropolitaines de recensement (RMR). Par exemple, la RMR de Gatineau inclut une partie des territoires adjacents à la municipalité qui sont sous la responsabilité de la police de la MRC des Collines et de la Sûreté du Québec en Outaouais. Il en va de même pour les environs d'Ottawa sous la responsabilité de la Police provinciale de l'Ontario.

« La hausse de l'IGC enregistrée en 2016 au Canada est principalement attribuable à une croissance continue du taux d'affaires de fraude, indique Statistique Canada, sur son site Internet. De plus, des hausses ont été observées en ce qui concerne les taux d'infractions contre l'administration de la justice (comme le manquement aux conditions de la probation), d'infractions sexuelles contre les enfants et de pornographie juvénile. Parallèlement, le nombre d'affaires d'introduction par effraction, de méfait et de vol qualifié déclarées par la police a diminué. »

Le taux de criminalité (volume de crimes déclarés par la police par rapport à la taille de la population) a par ailleurs légèrement reculé dans la région de Gatineau (-1 %), alors qu'Ottawa a connu une hausse de 5 % entre 2015 et 2016.

D'un océan à l'autre, la baisse la plus importante a été observée à Trois-Rivières (-13 %) et la plus forte augmentation, à Guelph et à Winnipeg (+13 %).

Statistique Canada a publié ces données lundi.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer