L'assassin de Brian Smith est décédé

Un portrait du meurtrier de Brian Smith, Jeffrey... (Courtoisie)

Agrandir

Un portrait du meurtrier de Brian Smith, Jeffrey Arenburg

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme derrière le meurtre du journaliste Brian Smith en août 1995, Jeffrey Arenburg, a rendu son dernier souffle.

Selon le Service de police d'Ottawa, Arenburg est décédé de cause naturelle le 13 juin dernier. Les policiers ont reçu un appel de nature médicale, il s'agissait de Jeffrey Arenburg.

L'homme est devenu l'ennemi public numéro dans la capitale le soir du 1er août 1995 lorsqu'il a abattu le journaliste Brian Smith qui sortait des studios de CJOH. Arenburg a été accusé de meurtre prémédité dans les jours qui ont suivis.

Arenburg avait toutefois admis qu'il en voulait à la profession de journaliste dans son ensemble et que Brian Smith s'était trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.

Le journaliste sportif de CTV originaire d'Ottawa, Brian... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le journaliste sportif de CTV originaire d'Ottawa, Brian Smith

Courtoisie

L'accusé a été reconnu coupable du crime, mais un jury a plus tard déterminé qu'il ne pouvait être considéré criminellement responsable du meurtre en raison de sa schizophrénie paranoïaque.

Après avoir été emprisonné quelques années à la prison psychiatrique de Penetanguishene, Jeffrey Arenburg a été libéré sous condition en mai 2004, soit un peu moins de neuf ans après la mort de Brian Smith.

La saga judiciaire qui a suivi le décès de Brian Smith avait provoqué un important débat en Ontario sur les droits des personnes souffrant d'une maladie mentale. Une enquête publique de coroner concluait en 1997 que ceux qui n'ont pas été traités adéquatement devraient être forcés à l'hospitalisation. 

Le rapport recommandait même de permettre l'intervention de la police pour forcer un patient à prendre ses médicaments.

Plusieurs des recommandations comprises dans l'enquête du coroner ont été reprises dans la loi 68 - surnommée « Loi de Brian » -, adoptée en 2000 à Queen's Park.

Dans les années 1960, Brian Smith, originaire d'Ottawa, avait porté les couleurs des Kings de Los Angeles et des North Stars du Minnesota de la Ligue nationale de hockey.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer