Les faits divers en bref

Les faits divers du jour, en quelques mots. (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les faits divers du jour, en quelques mots.

Coups de feu dans la Basse-Ville

Un homme de 35 ans fait face à une kyrielle d'accusations à la suite d'une fusillade survenue tôt jeudi dans la Basse-Ville d'Ottawa. Les policiers ont été appelés à se rendre sur l'avenue Augusta à 2 h 00 après que plusieurs coups de feu eurent été tirés. Ils ont appréhendé un suspect au terme d'une brève poursuite à pied, et une arme fut saisie. Yonis Ismail, d'Ottawa, a été inculpé de port d'arme dans un dessein dangereux, de port illégal d'une arme à feu à autorisation restreinte ou prohibée, d'avoir déchargé une arme à feu avec insouciance, d'omission de se conformer à un engagement et de possession d'une arme à feu prohibée avec munitions, notamment. Personne n'aurait été blessé par les projectiles, a indiqué le Service de police d'Ottawa.

Homme blessé par balle

Un homme de 28 ans a été blessé par un projectile d'arme à feu tôt jeudi dans le quartier Overbrook. C'est un membre du personnel de l'hôpital où la victime s'est retrouvée qui a alerté la police. Selon les informations dont disposaient les enquêteurs de la police d'Ottawa, l'homme aurait été atteint par balle sur la rue Prince Albert, vers 1 h 00. Ses blessures ne mettaient pas sa vie en danger. L'enquête se poursuit. L'unité des gangs de rue et des armes demande à quiconque aurait des informations dans ce dossier de communiquer avec elle au 613-236-1222, poste 5050, ou avec Échec au crime.

Un « bon Jack » arrêté

Un homme était visiblement trop de bonne humeur en saluant les gens, assis sur son capot et buvant du Jack Daniel, lundi, dans le Pontiac. Son bon moment a été de courte durée. Le résident de la municipalité de Pontiac a été arrêté par la police de la MRC des Collines. « Assis sur son capot, il saluait les passants d'une main, bouteille de "Jack" dans l'autre », a raconté le sergent Martin Fournel. À l'arrivée des policiers, il avait fui dans son véhicule. L'homme de 62 ans a été arrêté plus loin pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool. Son permis de conduire a été suspendu pour 90 jours et des accusations criminelles ont été déposées. Son véhicule a été remisé.

L'AFPC réclame un traitement équitable pour les civils

Alors qu'ils s'apprêtent à être intégrés à la fonction publique fédérale et à se joindre à un syndicat, environ 1000 employés civils de la Gendarmerie royale du Canada n'ont pas eu droit à la hausse de salaire de 4,8 % que les agents ont obtenu la semaine dernière.

Le Syndicat des employés du Solliciteur général (SESG), un élément de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), estime que les raisons invoquées pour exclure ces employés civils sont « injustifiables ». Le syndicat a donc transmis une lettre au président du Conseil du Trésor, Scott Brison, lui demandant d'intervenir, puisque ces employés civils ont toujours eu droit aux mêmes hausses salariales que les policiers, dans le passé.

« On ne devrait pas punir quelqu'un qui veut se syndiquer. L'AFPC défendra ces travailleurs et veillera à ce qu'ils conservent tous les avantages en devenant fonctionnaires », a indiqué la présidente Robyn Benson. 

Le SESG-AFPC représente déjà 5000 employés de la GRC et compte 16 000 membres dans les ministères de la Sécurité publique et de la Justice. Il est désigné automatiquement pour représenter ce nouveau groupe d'employés civils lors de son transfert à la fonction publique fédérale.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer