Vigile en mémoire de la cycliste happée mortellement

Le fils de Mme Zhang, Binke Sun, lors de... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Le fils de Mme Zhang, Binke Sun, lors de la vigile en mémoire de sa mère.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La femme de 71 ans qui a été heurtée à mort le 16 mars au soir alors qu'elle circulait sur un tricycle près du Collège Nouvelles Frontières était arrivée au Canada avec son mari depuis la Chine, il y a quatre ans, grâce au parrainage de son fils.

La famille s'est acheté une maison à Gatineau en mai 2016. La mère, pour aider à payer l'hypothèque, avait l'habitude de recueillir des contenants recyclables avec son tricycle. Elle était sur le chemin du retour à la maison lorsqu'elle a été percutée par un chauffard à l'angle de la promenade du Lac-des-Fées et de la rue Gamelin.

C'est le récit qu'a fait son fils, la voix chargée d'émotion, lors d'une vigile en mémoire de la victime, Guilian Zhang, à laquelle ont assisté une quarantaine de personnes, mardi soir, à quelques pas du lieu de la tragédie.

« Ma mère travaillait toujours très fort », a résumé son fils, Binke Sun, qui est arrivé au pays, il y a une douzaine d'années. 

« Mes parents aimaient ça ici. Ils aimaient les gens », a-t-il continué.

M. Sun avait acheté deux tricycles pour ses parents, et il leur rappelait constamment d'être prudents.

Le soir du 16 mars, s'inquiétant de ne pas voir sa femme revenir à la maison, son mari a marché jusqu'à l'angle Lac-des-Fées et Gamelin, où il a aperçu plusieurs voitures de police. Il ignorait à ce moment que c'était en raison de l'accident qui impliquait sa femme, mais il a commencé à avoir des soupçons en rentrant à la maison. 

Le père et le fils ont ensuite appelé la police pour leur signifier la disparition de Mme Zhang. Une vingtaine de minutes plus tard, des policiers frappaient à la porte pour leur annoncer que c'était bel et bien elle qui avait été percutée par un véhicule, et qu'elle n'avait pas survécu à ses blessures.

L'événement commémoratif en souvenir de Mme Zhang a été organisé par l'Association des résidents et résidentes du quartier Wright (ARRQW). Geoff Wright, président du regroupement, a indiqué que la vigile et le témoignage de M. Sun visaient « à donner un nom, un visage, une histoire » à cette tragédie.

Mme Zhang était une épouse et mère de trois enfants.

La police de Gatineau est toujours à la recherche du conducteur du camion qui a pris la fuite après l'impact. Le véhicule aurait été muni d'une lame ou d'une gratte à l'avant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer